Société › Société

Cameroun: 100 étrangers détenus à la prison de New Bell à Douala

Qui sont-ils ? Que leur reproche-t-on ? Quelles peines de prison purgent-ils ? Notre enquête

67 prévenus et 33 condamnés de diverses nationalités. Le nombre de détenus étrangers à la prison centrale de Douala est en augmentation par rapport à l’année dernière. Selon le régisseur de cette prison, l’on est passé de 45 détenus en 2012, à 100 détenus en 2013. Dieudonné Engonga Mintsang pense que cette augmentation respecte la courbe générale de la prison, puisque le nombre global des détenus est en nette augmentation. Les nigérians sont les plus nombreux parmi les détenus étrangers. Ils sont 38 détenus au total, dont 12 condamnés et 26 prévenus.

Les prisonniers nigérians sont par ailleurs présentés comme les plus dangereux, au vu de leur motif d’emprisonnement. Parmi les plus redoutables, on cite Namndi Awa Georges alias Aka Georges, 37 ans, condamné à onze ans de prison pour coaction de vol avec port d’arme à feux et autres. Incarcéré à la prison de Douala le 28 décembre 2002, il sera libéré le 16 avril 2014. Ses compatriotes sont condamnés a des peines allant d’un an a six ans, pour vol aggravé en coaction, abus de confiance, coaction de trafic international de stupéfiant, coaction de trafic international de cocaïne, immigration irrégulière et escroquerie. En ce qui concerne les prévenus, le plus dangereux est Obih siméon agé de 44 ans. Placé en détention préventive depuis le 22 juillet 2011, il est poursuivi pour coaction d’assassinat, de vol avec port d’arme et autres. Les autres prévenus sont poursuivis pour escroquerie en coaction, pillage en bande, vol en coaction, immigration irrégulière, et trafic international de cocaïne.

L’Afrique de l’Ouest
Les Maliens séjournent également dans le célèbre pénitencier. Ils sont sept, dont six prévenus et un condamné. Dabo Aliou, l’unique condamné, est âgé de 25 ans. Il a écopé d’un an et six mois de prison pour vagabondage et défaut de carte nationale d’identité. Parmi les prévenus les plus dangereux, il y a Modibo keita. Agé de 33 ans, il est poursuivi pour complicité de vol avec port d’arme et autres. Il est placé en détention préventive depuis le 27 aout 2012. Il y a aussi Kamara Guisma, 21 ans, poursuivi pour vol en coaction, en détention préventive depuis le 10 mai 2013. Les autres maliens sont poursuivis pour détention et consommation de cannabis et immigration irrégulière.
Les guinéens sont également pensionnaires de la prison centrale de New Bell. Ils sont deux. Thierno Amadou Diallo, 22 ans, placé en détention préventive depuis le 1er mars 2013, poursuivi pour immigration irrégulière et menace sous condition. Le même motif est appliqué à son compatriote Mahamad Mussa, 33 ans, en détention préventive depuis le 30 novembre 2012.

Deux Sénégalais sont détenus à la prison de New Bell. Guye Baye Modou est poursuivi pour immigration irrégulière et escroquerie. Il est en prison depuis le 7 février 2013. Fall Magate, 45 ans, est embastillé pour abus de confiance aggravé et immigration irrégulière. A la prison de New Bell, l’on rencontre en outre un prévenu libérien. Il s’agit d’Abel Lawrence, 25 ans, poursuivi pour vol et immigration irrégulière. Un Sierra léonais, Cole Benjamine, 50 ans, condamné à trois (3) ans de prison pour trafic international de drogue. Un Namibien, Hashipala Nestor, 18 ans, condamné à trois ans pour trafic international de drogue.

Au quartier féminin de la prison, on trouve trois étrangères. Diallo Saliou, guinéenne, condamnée à trois mois pour détention et consommation de cannabis et immigration irrégulière. Sali doukoure, malienne, poursuivie pour trafic de drogue à haut risque aggravé en coaction, placée en détention provisoire. Sasitorn Sanoon, thailandaise, en détention provisoire depuis 2011 pour trafic international de drogue.

Une vue de la prison de New Bell

www.journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut