Politique › Sécurité

Cameroun : 11 militaires tués par les combattants sécessionnistes ces dernières heures

Des militaires au front
A l’occasion des attaques dans les localités de Chouame, Nkambe, Noni et Ndu dans la région du Nrd-Ouest, les terroristes ont infligé des pertes humaines à l’armée.

Les récentes attaques des combattants sécessionnistes ont fait sept morts. Ces attaques se sont produites dans la nuit du dimanche à lundi dans les localités de Nkambe, Noni et Ndu. « Ils ont attaqué simultanément trois postes militaires dans la région du Nord-Ouest », renseigne Adolphe Lélé Lafrique, le gouverneur de la région, à l’agence Anadolu,.

Deux jours plus tôt,   la localité de Chouame située dans le Nord-Ouest d’après la même source, a connu une attaque terroriste. Quatre soldats ont été tués. Ce qui fait onze décès des forces de défense et de sécurité ces dernières heures.

Les combattants sécessionnistes affaiblis opèrent à présent par des attaques ciblées. En raison de leur faible effectif, tentent de faire reculer l’armée.

La guerre aux plus de 3000 morts  déclenchée en 2016 gagne en rebondissement chaque jour.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé