Politique › Institutionnel

Cameroun: 1,29 milliard de F CFA déjà cotisés pour soutenir la lutte contre Boko Haram

Près d’une centaine de tonne d’aliments de toutes sortes ont également été offertes par les populations et les entreprises aux forces de défense.

De source officielle, les populations camerounaises ont déjà cotisé plus d’un milliard FCfa pour soutenir les soldats engagés dans la lutte contre Boko Haram.

René Emmanuel Sadi, le ministre camerounais en charge de l’Administration territoriale a révélé à la presse qu’il s’agit plus concrètement de la somme de un milliard et 29,5 millions de FCfa (1,7 million USD).

L’argent, représentant la somme cotisée au 30 avril 2015, se trouve actuellement dans un compte bancaire spécial ouvert à cet effet sur instruction du président camerounais, Paul Biya.

L’annonce a été faite jeudi à l’issue de la première réunion du « Comité interministériel ad hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense dans le cadre de la lutte contre Boko Haram », que préside René Emmanuel Sadi.

Les autorités camerounaises n’ont pas encore dit à quoi exactement servira cet argent. Mais, «la population doit être rassurée sur la bonne utilisation de ses dons», rassure le ministre Sadi.

Près de 100 tonnes de nourriture ont été également donnés par les populations et les entreprises. Il s’agit par exemple du riz, des pâtes alimentaires, des conserves, de l’eau minérale, des boissons gazeuses ainsi que des fruits et légumes.

Ces dons ont été acheminés par train et par avion dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, région qui partage sa frontière avec le Nigeria et où sont positionnés les soldats camerounais et tchadiens qui se battent contre Boko Haram.

L’armée camerounaise, soutenue par celles du Tchad, du Niger et du Bénin, mène depuis janvier dernier une offensive contre Boko Haram.

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Sadi
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé