› Culture

Cameroun : 14 mets locaux en voie de labélisation

14 mets camerounais cherchent labélisation
Ndolé, mets traditionnel camerounais

Un séminaire relatif au lien entre la propriété intellectuelle et les traditions culinaires du Cameroun a eu lieu vendredi 24 juin 2022.

Ce séminaire s’inscrit dans la cadre du projet « propriété intellectuelle et tourisme gastronomique au Pérou et dans d’autres pays en développement ». L’organisation mondiale de la propriété intellectuelle met en œuvre cette initiative au Cameroun  depuis trois ans.

Les travaux de cette rencontre nationale tenue sous la conduite du ministre d’Etat ministre du Tourisme et de loisirs ont porté sur « l’analyse des segments de la chaîne de valeurs des traditions culinaires du Cameroun préalablement sélectionnées, qui ont un lien avec la propriété intellectuelle ».

Dans les faits, il a été question d’entretenir les participants sur deux points essentiels. D’abord sur les avantages de la propriété intellectuelle et ensuite ses outils qui peuvent être employés en vue de la promotion des 14 mets camerounais. La sélection de ces derniers s’est faite le 7 décembre 2021 au cours d’une table ronde. Ces mets vont à l’instar du Miel d’Oku dans le Nord-Ouest ou du poivre de Penja dans le Littoral, vendre l’image du Cameroun en Afrique et dans le monde.

Le ministre Maigari Bello Bouba a saisi cette occasion pour situer l’importance des mets locaux dans la promotion du tourisme camerounais. « Quand un touriste arrive quelque part, il va au restaurant et demande la cuisine locale. C’est cette cuisine qu’il garde en mémoire et qui lui donne envie de revenir pour visiter la destination », explique-t-il.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé