Société › Société

Cameroun: 14 personnes arrêtées pour des affaires d’indemnisation à Kribi et Bankim

Les concernés, au rang desquels se trouvent 10 autorités administratives, ont été déférés à la prison centrale de Yaoundé après avoir été entendus au Tribunal criminel spécial

Les procédures judiciaires ouvertes, depuis 2010, à la suite des plaintes de certaines populations de la ville de Kribi, située dans la région du Sud, ont permis l’arrestation des membres du Comité d’identification et de recensement des populations victimes d’expropriation dans ladite localité. Il s’agit d’un ancien préfet du département de l’Océan, des ex sous-préfets de Kribi Ier et leurs adjoints, l’actuel sous-préfet de Bangagté, André Joseph Eyebe Eyebe, des chefs de service départementaux des ministères des Domaines, du cadastre et des Affaires foncières (MINDCAF) et de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), rapporte la presse publique.

Le Tribunal criminel spécial a reconnu, mercredi dernier, leur responsabilité dans l’insertion de noms inconnus pour des montants élevés, et des titres fonciers fictifs dans la liste des ayants droits aux dédommagements reversés par l’Etat à la suite de l’expropriation pour cause de construction du port en eau profonde de Kribi.

A côté de ces premières personnalités citées, quatre citoyens ordinaires ont également été mis en arrêt à la prison centrale de Yaoundé, sise à Kondengui. Il leur est reproché d’avoir perçu illégalement des sommes au détriment des véritables bénéficiaires.


Droits réservés )/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé