› Santé

Cameroun : 140 morts en sept mois dans une résurgence du choléra

Cent quarante personnes sont mortes du choléra depuis octobre 2021 au Cameroun où plus de 7000 cas ont été répertoriés depuis la résurgence de cette maladie, a annoncé le premier ministre.

Littoral, Ouest et Sud-Ouest sont les trois principales régions ayant vraiment subi cette épidémie. «La situation épidémiologique actualisée fait état depuis le mois d’octobre 2021 d’un total de 7.287 cas notifiés, dont 140 décès», a écrit dans un communiqué Joseph Dion Ngute.

Un précédent bilan était en mars de 62 morts avec près de 2100 cas. «Trois régions continuent d’enregistrer de nouveaux patients», a ajouté le premier ministre, précisant que ces régions sont le Littoral, ayant pour chef-lieu Douala, la capitale économique, l’Ouest et le Sud-Ouest anglophone.

La précédente résurgence du choléra avait fait 66 morts au Cameroun entre janvier et août 2020. Début 2021, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estimait qu’il y a avait chaque année de 1,3 à 4 millions de cas de choléra et 21.000 à 143.000 décès dus à cette maladie dans le monde.

«Des vaccins anticholériques sûrs, administrés par voie orale, doivent être utilisés conjointement à l’amélioration de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement pour limiter les flambées de choléra et favoriser la prévention dans les zones connues pour être à haut risque», selon l’organisation onusienne.

Pour lutter efficacement l’épidémie de choléra au Cameroun, les Nations Unies ont mis à la disposition des autorités camerounaises, plus de 950 millions FCFA en avril dernier.

L’annonce avait été faite par Martin Griffiths, le sous-secrétaire d’État de l’ONU en charge du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF). Il a annoncé le déblocage de 1,7 million de dollars correspondant à près de 950 millions FCFA pour la lutte contre l’épidémie de choléra au Cameroun.

A en croire le Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, le financement soutiendrait les activités de santé et d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH), en se concentrant sur la réduction de la morbidité et de la mortalité dans les ménages souffrant de choléra et en limitant la propagation du choléra aux communautés voisines.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé