Société › Faits divers

Cameroun: 1,5 million de dollars à verser pour libérer des marins en otage

La rançon concerne un capitaine ghanéen et un marin camerounais retenus dans la localité d’Abana, au Cameroun

Selon les informations de l’Agence France-Presse, des pirates non-identifiés réclament une rançon d’1,5 millions de FCFA pour deux marins ghanéens et camerounais capturés le week-end du 28 mars au large des côtes camerounaises. Le capitaine ghanéen et un marin camerounais attaqués ont du cédé leur bateau aux pirates. D’après le porte-parole de la marine nigériane, le contre-amiral David Nabaida, les ravisseurs ont réclamé une rançon d’1,5 million de dollars et le MV Seagull qui transportait les marins venait du Cameroun lorsqu’il a été attaqué très près de la péninsule de Bakassi dans les eaux camerounaises.

Malheureusement, les pirates qui n’ont trouvé à voler se sont donc emparés du capitaine et de l’ingénieur qui se trouvaient à bord du bateau. Le porte-parole a ajouté que les deux hommes étaient retenus dans la ville d’Abana, au Cameroun, tandis que leur bateau a été emmené vers l’Etat de Calabar (sud du Nigeria). Les autorités militaires et administratives camerounaises soupçonnent ce groupe d’être aussi responsable d’un raid, lundi matin, contre une caserne de gendarmerie, au cours duquel des armes et des munitions ont été volées.

Cette attaque intervient deux semaines après le détournement d’un bateau de pêche chinois par un groupe jusqu’ici inconnu, l' »Africa Marine Commando ». Ils avaient retenus pendant quelques jours et relâchés sains et saufs sept membres d’équipage du bateau de pêche. Ceci à l’issue de négociations des autorités chinoises et camerounaises avec les ravisseurs. L’on se rend ainsi compte que plusieurs groupes armés sont actifs dans la péninsule de Bakassi, qui est fréquemment le théâtre de prises d’otages.

La péninsule de Bakassi est une région marécageuse de 1.000 km2, potentiellement riche en pétrole, en gaz et en ressources halieutiques. Elle a fait l’objet d’un contentieux de quinze ans entre le Cameroun et le Nigeria, avant d’être placée sous la souveraineté de Yaoundé en 2008. Le Nigeria avait évacué une partie de la péninsule en 2006, après la signature d’un accord ayant mis fin à 15 ans de tensions, et Bakassi a été entièrement rendue au Cameroun en août 2008.

Une embarcation de pirates
postnewsline.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé