Eco et Business › Energie

Cameroun : 16 milliards de F divisent Eneo et les communes

 Le président national du CVUC « a protesté contre le traitement réservé aux municipalités et a mis en garde contre les risques possibles qui découleraient de cette action unilatérale, soudaine et malheureuse ». Il conteste également la facture présentée par l’électricien.

Selon la filiale du fonds d’investissement britannique Actis, cette ardoise recouvre des impayées de « 7 milliards pour les bâtiments, bureaux et marchés des mairies et 9 milliards pour l’éclairage public hors Douala, Yaoundé et Bafoussam ».

Une réunion a eu lieu à cet effet, le 05 octobre 2022. Au sortir de cette réunion de concertation qui a rassemblé autour de la même table, Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’énergie, les directeurs généraux d’Eneo et d’Arsel, ainsi que les recteurs des 11 universités d’Etat que compte le pays, les communes et les universités ont pris l’engagement de s’acquitter de leurs dettes vis-à-vis d’Eneo.

Eneo a également engagé des discussions similaires à celles susmentionnées avec l’association des Communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC), toujours en présence de Gaston Eloundou, accompagné cette fois de Georges Elanga Obam, ministre de la Décentralisation et du développement local.

Au demeurant, les communes ont deux mois pour consolider leur dette vis-à-vis d’Eneo. « Une réunion similaire a réuni Eneo et le Cvuc autour du Minee et du Mindevel sur les dettes des mairies. Les conclusions sont presque les mêmes. Sauf pour le délai donné pour la conciliation des données. A savoir 60 jours. Par ailleurs, pour les mairies comme pour les universités une résolution indique que ces entités s’acquittent du paiement des factures nouvellement émises », précisent les services de communication d’Eneo.

ENEO devra installer systématiquement des compteurs intelligents afin de garantir l’authenticité et la sincérité des factures.   Enfin, chaque mairie devra s’acquitter du paiement diligent des factures dont l’authenticité aura été préalablement établie par le comité ad hoc mis en place et en fonction du moratoire dûment validé d’accord parties. Il est précisé que les communes doivent  s’acquitter du paiement des factures nouvellement émises pour éviter le piège du cumul des impayés.

Pour rappel, à fin juillet 2022, Eneo réclame 150 milliards de F à l’Etat du Cameroun.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top