› Société

Cameroun : 20 gendarmes quittent le stage d’Opj pour indiscipline

©Droits réservés

Ils ont manqué à l’appel un matin où les stagiaires devaient être déployés d’urgence au quartier Ahala pour l’affaire Mida.

Vingt gendarmes ont été priés de quitter le camp Yeyap il y a quelques jours, alors qu’ils suivaient le stage des officiers de police judiciaire. En plus d’avoir été radié, ils écopent de 20 jours de prison et sont interdits de tous les stages de la Gendarmerie nationale sur une durée de cinq ans.

Le quotidien Le Jour, qui relaie cette information, affirme que ces 20 gendarmes ont été sanctionnés pour avoir manqué à l’appel à un rassemblement matinal. En effet, début avril, l’intervention de la Gendarmerie nationale a été sollicitée dans le cadre de la suspension des activités de la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (Mida).

La hiérarchie du corps a décidé de déployer en urgence les gendarmes stagiaires du Camp Yeyap, en raison de leur disponibilité. C’est alors que les instructeurs ont constaté l’absence de vingt d’entre eux. Ceux-ci n’avaient pas obtenu une autorisation préalable pouvant justifier leur absence. Le journal précise que certains stagiaires se donnent parfois la liberté de déserter le camp nuitamment sans permission mais, s’arrangent toujours à rentrer avant le rassemblement.

Seulement, pour l’intervention au siège de la Mida, au quartier Ahala à Yaoundé, le rassemblement a eu lieu plus tôt que prévu. Conséquence, vingt stagiaires ont été sanctionnés.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut