Eco et Business › Energie

Cameroun : 23 Mw supplémentaires pour diminuer les heures de délestage à Garoua et Ngaoundere

Cette énergie électrique sera fournie par 23 groupes électrogènes démantelés au poste de transformation d’Ahala, à Yaoundé.

Depuis lundi 30 novembre, 23 groupes électrogènes sont en train d’être démantelés au poste de transformation d’Ahala (périphérie de Yaoundé) pour être acheminés dans le septentrion, notamment dans les villes de Garoua et Ngaoundéré. 12 groupes iront à Garoua, 8 à Ngaoundere et 3 seront mis en réserve.

Cette opération pour injecter 23 Mw d’énergie supplémentaires dans le réseau électrique de ces deux villes. Ces dernières sont en proie à des coupures de plus en plus récurrentes de l’énergie électrique.

« Le bassin de la Bénoue a connu une mauvaise hydrologie l’année passée. Ce qui fait que le réservoir du barrage de Lagdo s’est rempli à peine la moitié », explique Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie.

La redirection de l’énergie électrique dans ces deux villes va permettre de réduire le nombre d’heures de délestage.

Le ministre annonce : « au plus tard la première semaine du mois de janvier, qu’on puisse recevoir déjà les premiers mégawatts supplémentaires pour réduire ce déficit que connait cette partie du pays ».

Le Réseau interconnecté nord (RIN) est assuré par une puissance installée de 102 MW répartie ainsi qu’il suit : l’aménagement hydroélectrique de Lagdo situé dans la région du Nord sur le fleuve Bénoué qui dispose d’une puissance installée de 72 MW, une centrale thermique de 20 MW située dans la ville de Garoua ; et une centrale thermique de 10 MW située dans la ville de Maroua.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé