Société › Kiosque

Cameroun : 2316 entreprises ont fermé entre 2009 et 2016

Capture d'écran. (c) Droits réservés

L’information est de l’Institut national de la statistique qui présente les résultats du deuxième recensement général des entreprises.

L’Institut national de la Statistique (INS) vient de publier son rapport sur la mortalités des entreprises au Cameroun. Lequel présente les résultats du deuxième recensement des structures réalisé en 2016, après celui de 2009.

Le recensement opéré 6458 entreprises, toutes répertoriées en 2009, montre que 2316 d’entre elles ont cessé leurs activités entre 2316 et 2016. Notamment 2191 avant 2014, 21 en 2014, 72 en 2015 et 31 en 2016, ce qui permet de situer le taux global de cessation d’activités à près de 36 %.

La fermeture des structures s’explique en raison de leurs tailles. les PME et les petites entreprises présentent respectivement 20% et 36% des risques de cesser leurs activités que les grandes boites, selon l’INS.

Le rapport place par ailleurs le niveau d’étude des promoteurs dans la top liste des facteurs favorisant la mortalité des entreprises. « Les résultats obtenus montrent que relativement à une entreprise dont le dirigeant est titulaire d’un Master (ou DEA), celles dirigées par un promoteur possédant un BTS ou une Licence ont 7 % de risques supplémentaires de cesser leurs activités. Et pour celles dont le dirigeant a le niveau BAC, ce risque supplémentaire de cessation est de 12 %.« 

Le dernier élément mis en avant par l’Institut national de la statistique est la forme juridique des entreprises. Il n’occulte cependant les causes classiques liées au coût du travail, au niveau
de taxation, à la concurrence sur le marché, au manque d’expérience managériale du créateur, la méconnaissance du secteur choisi, le manque d’initiative ou tout simplement le manque de jugement entrepreneurial de la part du créateur d’entreprise, entre autres.

L’on apprend du deuxième recensement que la mortalité des entreprises dans le pays concerne majoritairement celles dirigées par les femmes (37,6%), par les jeunes de moins de 30 ans (53,4%), par  des personnes ne possédant que les diplômes de l’enseignement secondaire (39%) et sans qualifications en entrepreneuriat (39,8%).

Lire l’intégralité du rapport sur la mortalité des entreprises au Cameroun



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé