Société › Société

Cameroun: 24 000 candidats pour 350 places d’officiers

La deuxième série des concours d’entrée dans la police ouverte à la DGSN a lieu samedi au centre unique de Yaoundé.

Demain, 14 mars 2015, 24 000 candidats iront à la conquête de 350 places disponibles dont 190 pour les généralistes, 100 pour le concours spécial (concours interne) et 60 pour les techniciens. Comme pour le concours de recrutement des élèves officiers de police le 28 février dernier, Yaoundé sera le centre unique. Une session de briefing a eu lieu hier à l’attention des chefs de secrétariat et de leurs membres à l’Ecole nationale supérieure de police.

D’après Pierre-Marie Ngoanom, directeur des ressources humaines, tous les candidats connaissent d’ores et déjà leurs numéros de table, leurs salles de concours et leurs sous-centres d’examen. Ces informations leur ont été communiquées par «SMS». Toutefois, des sources de la cellule de la communication de la délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN) soulignent que les noms de l’ensemble des candidats sont affichés à l’Ecole supérieure de police depuis une semaine. Neuf sous-centres ont été requis, notamment des lycées de la ville de Yaoundé. Le principe de l’informatisation du processus reste de mise. Comme la dernière fois, le code barre aidera à assurer l’anonymat des copies. Cette fois-ci, deux surveillants assureront la veille par salle dont un policier et un enseignant.

Après le concours de recrutement des élèves officiers, ce sera le tour des inspecteurs de police dans deux semaines, puis des gardiens de la paix un peu plus tard. Les quatre séries de concours ouverts par la DGSN sont calés sur huit mois. Tout se passe jusqu’ici dans le respect du chronogramme mis en place depuis le lancement de ces concours le 09 décembre dernier. D’après ce chronogramme, tous les résultats devraient être connus d’ici à la fin du mois d’août 2014.

Le commissaire divisionnaire et directeur des ressources humaines pense que cette échéance sera respectée « pour permettre d’organiser le lancement des concours 2015. Car, il faut le noter, les présents concours comptent pour l’année 2014 », précise-t-il. Et, les candidats ont plusieurs étapes à franchir : outre les phases écrites et orales, ils doivent braver les épreuves physiques et les visites médicales d’incorporation.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé