Société › Faits divers

Cameroun: 2411 candidats vont reprendre le BEPC dans l’Extrême-Nord

Selon un communiqué officiel, leurs copies déjà corrigées ont été détruites dans un incendie dont les causes n’ont pas encore été identifiées

[c ] Le Ministre de l’Enseignement Secondaire annonce qu’un incendie s’est produit au Lycée de Mora, chef-lieu du département du Mayo Sava dans la soirée du Lundi 18 Juin 2012. Le bloc administratif dudit établissement était entièrement consumé par des flammes ainsi que les copies corrigées de 12 sous centres de BEPC session 2012 de l’Extrême Nord. 2411 candidats à cet examen sont concernés par ce sinistre dont les causes restent à établir. Le Ministre de l’Enseignement Secondaire tient à rassurer toute la communauté éducative qu’une session spéciale de cet examen sera programmée dans les plus brefs délais pour éviter une année blanche aux candidats concernés. [c Communiqué]

2411 élèves de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, vont ainsi devoir repasser l’examen du Brevet d’Etude de Premier Cycle(BEPC) des enseignements secondaires, selon un communiqué du ministère en charge de ce secteur de l’enseignement, et lu sur les ondes de la radio d’Etat (CRTV).

Alain Blaise Bisse Biya, le responsable des examens officiels au sein de ce ministère a apporté des précisions sur ce fait divers. « Ce sont des copies qui étaient déjà corrigés et qui attendaient qu’on reporte juste les notes pour homologation. Il s’agit de 336 candidats du lycée classique de Maroua, qui font Allemand. Toujours pour le même lycée il s’agit des candidats qui font arabe, ils sont 213 », a expliqué le responsable. D’autres sous-centres sont aussi concernés, notamment celui de Soulédé (207 candidats), le sous-centre de Tchatibali, celui de Guéré, Fotokol, Garé, Hroua, Zouhvoul. Le plus gros des candidats qui reviendront seront ceux du lycée bilingue de Maroua, plus de 800 candidats sont concernés.

Les responsables de l’administration n’ont pas été précis sur les causes de l’incendie ni sur l’ampleur des dégâts. La date de la session spéciale organisée reste aussi inconnue, mais ne devrait pouvoir logiquement ne pas se dérouler avant la fin de l’examen de probatoire en cours. Les responsables du ministère n’ont pas aussi dit si l’examen spécial concernait toutes les disciplines pour tous les candidats dont les copies ont été brulées. Les communautés sont appelées à mobiliser les élèves afin qu’ils reprennent ces examens. Une opération difficile, dans une région où chaque effort à l’endroit de l’école porte un coup sérieux à l’épargne déjà très faible des ménages. Remobiliser des candidats qui partent parfois de très loin dans les villages pour venir dans les écoles risque de ne pas être facile.

2411 candidats vont reprendre le BEPC dans l’Extrême-Nord

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé