Société › Société

Cameroun: 3 morts sur le chantier de la fibre optique dans la falaise de Ngaoundéré

3 morts et 23 blessés, c’est le bilan du grave accident de la camionnette chargée de la pose de la fibre optique dans le grand Nord

Il était 9 heures vendredi 29 octobre 2010 lorsqu’une camionnette ayant à son bord le matériel de travail et le personnel employé par une société chinoise (China Communications services) en charge de la pose de la fibre optique a perdu le contrôle occasionnant ainsi des pertes en vies humaines et de nombreux blessés. C’était un vendredi noir sur la route nationale qui va de Ngaoundéré à Garoua. Très tôt dans la matinée, on apprend d’abord que le moto boy d’un camion semi-remorque a trouvé la mort alors qu’il tentait de mettre la cale pour stopper le véhicule. Mal lui en a pris, il a tout simplement été écrasé. A peine cette pilule amère avalée que l’autre information est connue, on annonce des morts à la falaise parmi lesquels des chinois. Si le premier accident mettait ensemble tchadiens et camerounais, le second quant à lui mettait ensemble camerounais et chinois chargés de la pose de la fibre optique. C’est à peine si la fibre optique n’est pas devenue la fibre de la mort. Heureusement, les autorités de la région ont réagi très vite et de manière concertée. Les leçons retenues lors de la dernière journée de la prévention des catastrophes ont été appliquées à la lettre. Il reste maintenant aux partenaires chinois de respecter à leur tour les clauses du Bureau International du Travail (BIT), de manière à ce qu’on ne retrouve plus entassés dans la même camionnette travailleurs et outils de travail comme c’était le cas avec des pelles, des pioches, des baramines, des rouleaux de câble de fibre optique etc.

Sur le champ deux morts, camerounais, et 23 blessés. Parmi les blessés, trois chinois dont l’un d’eux a les jambes complètement broyés. Selon des informations recueillies, la camionnette transportait 28 personnes dont trois de nationalité chinoise. Un dysfonctionnement serait à la base de cet accident. On parle aussi du niveau technique du véhicule pas très rassurant. Selon les spécialistes, le bilan de cet accident aurait pu être moins grave si le volume de la cargaison n’était pas aussi important.

Aussitôt informé, le gouverneur de la région de l’Adamaoua et son état major sont immédiatement descendus sur le lieu du drame pour se rendre compte de la situation. Il a d’ailleurs été précédé par deux équipes de l’hôpital régional de Ngaoundéré où les blessés internés reçoivent des soins intensifs. C’est inadmissible. Ça c’est un accident bête! On ne peut pas accepter que des êtres humains accompagnent le matériel sur un axe aussi accidenté que celui-ci; c’est regrettable. Rien n’a été respecté et nous allons rentrer dans le dossier pour voir ce qui se passe exactement. Au début nous avons acclamé cette fibre optique mais la façon de la gérer n’est pas bonne. Nous le décrions et nous allons condamner fermement ce genre de comportement. Ce n’est pas bien. Les camerounais ont aussi le droit d’être protégés par la législation du travail a déclaré le gouverneur Enow abrams Egbe qui a immédiatement tenu dès son retour, une réunion de crise à son cabinet au cours de laquelle il a salué la promptitude des équipes médicales et de la sécurité qui ont réagi rapidemnt.

Camerounais et Chinois sur le chantier de la fibre optique
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut