Eco et Business › Energie

Cameroun : un prêt de 30 milliards pour renforcer la fourniture d’électricité à Yaoundé

La Deutsche Bank et le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire ont signé la convention y relative ce mercredi 5 juillet 2017.

La ville de Yaoundé pourra bientôt être à l’abri du déficit énergique qu’on lui connait maintenant. C’est du moins les assurances données par le ministre Louis Paul Motaze, qui a signé, mercredi, trois conventions de financement sous forme de prêt, d’un projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité de la capitale. De manière concrète, il s’agira de construire une nouvelle ligne de 400KV de transport d’électricité reliant Edéa et Yaoundé au poste de Nyom à l’entrée de la vile, et d’une boucle électrique en ligne haute tension de 90KV dans la capitale.

Les émissaires de la Deutsche Bank avaient à leur tête, le directeur des opérations, Antonio Navarro Escabias, pendant que la partie camerounaise était représentée par le ministre Louis Paul Motaze.

Le Cameroun augmente ainsi sa dette extérieure de 30 milliards de F. CFA supplémentaires, pour financer un projet qui rentre dans le cadre du programme de construction et d’amélioration de la desserte des régions en énergie électrique.

Une bouffée d’oxygène pour l’ensemble du réseau de la ville dont le ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna déplore lui-même la qualité. « Les tensions aux postes Hautes tensions de Ngousso et Nkondengui sont inférieures à la limite tolérée, soit 90% de la tension maximale. Par ailleurs plusieurs lignes sont surchargées à l’instar de Mangombé-Oyomabang et Oyomabang – Ngousso » confit-il. Une aubaine certaine pour les 4 millions de consommateurs que compte la ville de Yaoundé.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut