Politique › Diplomatie

Cameroun : 300 réfugiés Centrafricains rentrent au bercail

Leur départ a eu lieu le mercredi 1er juin à la frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine au niveau de Garoua Boulaï.

Rapatriement volontaire. 300 réfugies Centrafricains rentrent à la maison. Le gouvernement camerounais a annoncé mercredi le rapatriement volontaire de ces Centrafricains qui avaient fui leur pays pour échapper à l’instabilité socio-politique.

A bord d’une dizaine d’autobus et sous la coordination du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ils ont quitté le même jour le camp de Gado-Badzéré, situé dans la région camerounaise de l’Est frontalière à leur terre natale.

Le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a indiqué sur la radio publique CRTV avoir remis à chacun et au nom du gouvernement, un viatique constitué d’effets de première nécessité et de vivres.

Ceux-ci rentrent alors que la menace d’une crise alimentaire plane sur la RCA depuis l’exportation de certains produits du Cameroun vers ce pays.

D’ailleurs, une délégation centrafricaine conduite par Mboua Léa, ministre centrafricaine du Commerce et de l’Industrie a récemment rencontré le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana pour plaider la levée de la suspension des exportations de certains produits de consommation

Selon la situation dressée récemment par les Nations Unies, le Cameroun abrite plus de 325.000 réfugiés centrafricains.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé