› Eco et Business

Cameroun: 418 établissements de microfinance reconnus par le Minfi en 2015

Le ministère des finances a publié la liste des structures agréées afin d’assainir le secteur et informer le public sur leur habilité à exercer sur l’ensemble du territoire national

Au terme de contrôles effectués sur le terrain par des représentants du Minfi, le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey, a publié lundi, dans le quotidien national, une liste des établissements de microfinance (Emf), autorisés à exercer au Cameroun. 418 au total en 2015 contre 444 depuis 2012 (28 ne remplissant plus les conditions requises), classés par catégories. Notamment, 123 Emf indépendants de première catégorie, 38 Emf de deuxième catégorie, et quatre de troisième catégorie.

S’agissant des Emf en réseaux, la liste en compte 177. Du reste, l’on dénombre 43 établissements de microfinance classés dans le réseau des caisses villageoises d’épargne et de crédit autogérées, 27 dans le réseau des caisses mutuelles d’épargne et de crédit (Cmec), et six dans les mutuelles camerounaises d’épargne et de crédit (Mucadec).

Selon le chef de cellule à la division de la microfinance du ministère des Finances, l’objectif de la publication de cette liste est «prioritairement d’informer le grand public, particulièrement ceux qui traitent avec les Emf, pour qu’ils connaissent les établissements habilités à exercer l’activité de microfinance au Cameroun». Il sera donc question cette année «d’organiser une semaine nationale de la microfinance, afin que le public le plus large soit sensibilisé. Mais pour le moment, nous exigeons, de par la réglementation, que les Emf affichent dans un endroit visible les actes d’agrément et les conditions tarifaires», a-t-il indiqué.

Pour les Emf exerçant sans agrément dans les différentes régions du pays, des sanctions sont définies par le règlement Cemac de 2002. Elles sont non seulement pénales, mais aussi pécuniaires, allant de l’ordre d’un à dix millions de F CFA, et d’un emprisonnement de six mois à dix ans.

Les clients, appelés à se rassurer de la crédibilité de l’Emf avant toute opération.
journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé