Société › Education

Cameroun : 43% d’élèves ont des difficultés en mathématiques

Un atelier réunissant les experts se tient du 12 au 16 juillet 2022 à Yaoundé dans le souci de trouver des mesures palliatives à ce problème.

L’Agence Universitaire de la Francophonie pose les questions des difficultés des élèves en mathématiques sur la table. L’idée est d’élaborer un document d’analyse diagnostique des difficultés des élèves et des pratiques enseignantes en mathématiques.

« On a constaté qu’au fil des années, les performances ne sont pas toujours bonnes malgré tous les efforts que nous faisons, alors, le Cameroun dans la rechercher des solutions a fait appel aux internationaux, notamment Apprendre qui est l’appui professionnel des pratiques enseignantes au développement des ressources, pour soutenir avec l’AUF afin qu’ensemble, nous trouvons d’autres solutions alternatives », Experte nationale en mathématiques, Solange Wandji.

Après les études sur le terrain, il en ressort que, 43% sur l’échelle nationale ont des difficultés en mathématiques. Ce chiffre qui est la raison de l’atelier est tiré vers le haut par les zones d’éducation prioritaires. Il s’agit notamment de l’Est, l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord où 82% d’élèves ont des difficultés en la matière suscitées.

Pour l’AUF il est question au bout de 05 jours de réflexion de « poser le diagnostic sur les problèmes enseignants-élèves ». Concrètement, il s’agit de dégager les responsabilités de chacun afin de poser les pistes de solutions à ce problème.

Selon l’organisme, il est impératif de relever le niveau des élèves en mathématiques. Car seul un élève qui comprend les mathématiques peut être brillant dans les matières comme la Chimie, l’informatique, la physique, etc.

Cette initiative s’appuie sur le programme « Apprendre » qui veut accompagner le ministère de l’éducation de base dans l’amélioration de la qualité des enseignements et par conséquent améliorer le pourcentage de réussite en mathématiques.

A l’occasion, les organisateurs ont appelé les experts selon le niveau d’intervention dans le processus. Les inspecteurs pédagogiques nationaux et régionaux, les animateurs pédagogiques, les recteurs d’écoles, les enseignants ruraux et urbains entre autres.

pour mémoire, le programme Apprendre,  a pour abjectif, d’améliorer l’enseignement relevant des sciences dures, afin de développer les compétences scientifiques et technologiques nécessaires à la réalisation des plans nationaux de développement.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top