Société › Environnement

Cameroun : 6,17 milliards de F CFA pour assurer la gestion des paysages forestiers dans le Sud

Forêt

 

Le gouvernement camerounais et le Fonds mondial pour la nature (WWF) ont signé le 30 mars 2022, un mémorandum d’entente à cet effet.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF), une organisation non gouvernementale (ONG) internationale vouée à la protection de l’environnement et au développement durable, intensifiera ses activités dans le sud du Cameroun, au cours des six années à venir.

Renforcer la gestion intégrée des paysages forestiers d’importance mondiale du Cameroun dans le bassin du Congo. C’est l’objectif du Mémorandum d’entente tripartite signé le 30 mars 2022 à Yaoundé entre le ministre camerounais de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable Pierre Hele, la représente du Fonds Mondial pour la Nature (WWF) en charge du projet GEF7 Heike Lingertat et la directrice de WWF-Cameroun Clotilde Ngomba.

Il s’agira pour le WWF de coordonner le projet de gestion intégrée des paysages forestiers d’importance mondiale du Cameroun dans le bassin du Congo (GEF7).

Plus concrètement, le projet GEF7 permettra d’intégrer dans les zones ciblées, la planification et la gestion intégrée dans l’utilisation des terres en mettant en exergue la reconnaissance des valeurs du capital naturel et des droits des populations autochtones et des communautés lés locales.

Il est également question d’améliorer, en collaboration avec les toutes parties prenantes, la gestion des aires protégées et de leurs zones périphériques mais également d’assurer la gestion durable des forêts par le biais des chaînes de valeur des produits forestiers non ligneux et du bois dur, ceci afin d’améliorer les revenus des populations autochtones.

La promotion du tourisme durable constitue aussi un champ d’actions en vue d’augmenter les bénéfices tirés de la biodiversité par le développement des produits touristiques commercialisables.

Financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) à hauteur de 6,17 milliards de F CFA (environ 9,4 millions d’euros), le projet GEF7 vise également à garantir l’intégrité biologique des paysages forestiers de la région du Sud et d’accroitre les opportunités économiques et les moyens de subsistance des populations locales.

 Le projet cible les zones de Campo Ma’an-Rio Campo (CMRC), le Tri-National Dja-Odzala-Minkebe (TRIDOM), et le Tri-National de la Sangha (TNS), une inter-zone entre Rio Campo et le paysage TRIDOM du Cameroun.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé