Société › Société

Cameroun: 71 millions de FCFA pour venir en aide aux victimes d’inondations

C’est le montant de la contribution de la fédération internationale des sociétés de la croix rouge et du croissant rouge aux victimes de Pouss

Une aide supplémentaire pour les victimes
La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant rouge (FICR) a débloqué 71 millions de FCFA (108.239 euros) pour aider les victimes des inondations de juillet, survenus à Pouss, une localité située dans la région de l’extrême nord du Cameroun. Ce montant devrait selon des sources onusiennes permettre à la Croix-Rouge camerounaise de mener des actions dans les secteurs de la distribution de l’aide d’urgence, la santé, l’eau et l’assainissement ainsi que les abris d’urgence. Le 22 juillet dernier d’importantes pluies se sont abattues dans la localité de Pouss située dans l’Extrême nord du cameroun faisant selon des organisations humanitaires 13 morts, mais aussi entre 3000 et 5000 sans-abris. On a aussi relevé d’importants dégâts matériels dont notamment des centaines d’habitations et des centaines d’hectares de parcelles de riziculture détruites dans la localité. La réaction du gouvernement camerounais pour venir en aide aux populations sinistrées reste assez floue. Le chef de l’Etat Paul Biya avait envoyé une dotation spéciale de 50 millions de FCFA et aussi le Cercle des amis du Cameroun avait apporté un soutien aux populations. Aux premières heures de la catastrophe, le ministre chargé de l’Administration territoriale qui a la responsabilité de la gestion des catastrophes au Cameroun avait indiqué par communiqué, qu’une aide d’urgence, dont le montant n’avait pas été rendu public, avait été mobilisée par les pouvoirs publics pour renforcer les actions déjà entreprises au niveau local. Selon ce même communiqué, le gouvernement entendait, de concert avec les partenaires internationaux de la protection civile, conduire une action d’envergure dans cette région aux fins d’apporter une réponse fiable et durable à ces menaces polymorphes.

Soutenir 15 000 personnes dans le besoin
Le soutient de la fédération des sociétés de la croix rouge semble s’inscrire dans cette dynamique de soutien des partenaires internationaux. Le Mayo Danay, circonscription administrative du lieu de survenance de la catastrophe, appartient à la zone sahélienne caractérisée par un climat chaud et sec et une longue période de saison sèche qui peut durer jusqu’à neuf mois. Les trois mois restants se caractérisent par de violentes tornades qui provoquent généralement des inondations. Tous les ans, on déplore des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants qui plongent dans la détresse des populations totalement désarmées. Pour de nombreux observateurs, l’Etat devrait penser à proposer des solutions définitives. La construction des voies de canalisation et des digues pour retenir et contrôler la montée des eaux serait déjà un début de solution indique un ingénieur du génie civil. La fédération des sociétés de la croix rouge et du croissant rouge a indiqué que les montants ainsi débloqués devraient concrètement servir à venir en aide à près de 3000 familles pour un total de près 15 000 bénéficiaires dans ces deux pays. Les volontaires des Croix-Rouge du Cameroun vont distribuer des couvertures, des seaux, des bâches et des nattes pour les familles les plus vulnérables. Les conditions de vie des personnes les plus touchées vont aussi être améliorées par la distribution de matériels pour l’hygiène, des moustiquaires imprégnées et de comprimés pour le traitement de l’eau. Les volontaires vont mener des activités de sensibilisation en matière d’eau et d’assainissement pour éviter les épidémies, dont la plus menaçante est celle du choléra qui sévi dans la région.

Edifice de la fédération croix et croissant rouges
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut