› Santé

Cameroun. 80 000 enfants sans vaccins à cause de la pandémie du Covid-19

En période de Covid-19, les campagnes de vaccination connaissent de moins en moins d'affluence.

La crainte des hôpitaux, la restriction des déplacements font que des parents et des agents de vaccination ont laissé les enfants à la portée de la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B.

Le programme élargi de vaccination (PEV) sonne l’alerte. « La courbe évolutive des enfants vaccinés montre une baisse depuis février 2020, avec une diminution des enfants vaccinés. Soit 58 614 en mars, 56 530 en avril et 53 107 en mai », explique un responsable du PEV au site l’Urgentiste.com spécialisé dans les questions de la santé au Cameroun.

Ainsi, au mois de juin 2020, 47 153 enfants n’ont pas été vaccinés à la 3e dose du Pentavalent (Penta 3). Un vaccin qui protège contre cinq infections majeures dont la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et l’hépatite B. Depuis l’entrée du Covid-19 au Cameroun au mois de mars jusqu’en juin,le PEV estime à environ 80 616 le nombre d’enfants qui n’ont pas été vaccinés au Penta 3.

Les raisons évoquées sont : « la crainte des hôpitaux, la restriction des déplacements autant des parents que des agents de vaccination du fait du coronavirus (qui avait déjà fait 18 263 cas confirmés et 401 décès au 12 août). Ce qui fait que les services de vaccination sont peu fréquentés. De fait, ils s’exposent à 5 infections majeures dont la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B et peuvent en mourir ».

L’Urgentiste.com relève que cette baisse de fréquentation des hôpitaux pour recevoir des vaccins, s’observe dans toutes les régions, spécifiquement dans celle du Centre et du Littoral. « 6603 et 3425 enfants y ont respectivement manqué le vaccin », apprend-t-on.

L’on se souvient que Manaouda Malachie,  le ministre de la Santé publique a récemment invité les parents à ne pas déserter les centres de vaccination. Mais, au regard des confidences du Programme élargi de vaccination, la réticence reste une réalité. La vie de nombreux enfants restent en danger.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé