Culture › Musique

Cameroun : 9èmes retrouvailles sous Le Kolatier

Un trio béninois sur la scène du Kolatier 2015 au Cameroun. ©Droits réservés

Le marché des musiques d’Afrique se tient à Yaoundé du 11 au 14 octobre 2017.

La 9ème édition du marché des musiques d’Afrique (Le Kolatier) s’ouvre ce mercredi 11 octobre 2017 à Yaoundé. Pendant quatre jours, des professionnels de la musique, d’Afrique et d’Europe, procéderont à un partage d’expériences. Ils réfléchiront à des pistes de développement de la musique africaine et sur les moyens de la vendre en dehors du continent. Ceci justifie les ateliers prévus lors de cette biennale.

Dès demain 11 octobre, Luc Mayitoukou, expert congolais, animera un atelier sur le booking. En des termes simples, le booking consiste à mettre en relation l’artiste et un « client » dans le cadre d’une prestation, et de veiller à ce que cette relation se passe bien.

Michel De Bock, le promoteur du label Contre-jour (qui produit la chanteuse camerounaise Kareyce Fotso), tiendra un atelier sur les tournées internationales. Le Belge déroulera les ficelles et les contraintes liées à cette activité. Il donnera également des filons aux managers et artistes pour maîtriser leurs réseaux.

Monétiser les contenus musicaux


Le volet économique étant l’un des maillons forts de l’industrie musicale, l’organisation du Kolatier a prévu un moment d’échange sur le financement des projets culturels. Le représentant d’une banque locale va s’entretenir avec les artistes et autres personnes intéressées, sur les mécanismes à utiliser pour bénéficier d’un accompagnement bancaire. Une possibilité à laquelle les producteurs –voire les artises- n’osent pas penser lorsqu’ils souhaitent concrétiser leurs projets d’albums ou de spectacles.

Une autre articulation, peut-être la plus importante, va permettre aux acteurs de la musique camerounaise, en l’occurrence, de savoir comment monétiser leurs productions musicales via des plateformes numériques. On note également que le marché des musiques d’Afrique va accueillir le label Sony music. Son représentant animera un atelier sur la pratique instrumentale.

Showcases

Le Kolatier va également s’enraciner, en chansons, sur les scènes de l’Institut français de Yaoundé et du Centre culturel camerounais. Des showcases y sont programmés du 12 au 14 octobre. Le public aura, par exemple, l’occasion de découvrir des artistes du Gabon, de Suisse, du Mali, du Sénégal, d’Algérie, entre autres. Pour le Cameroun, Le Kolatier déroulera la scène à des jeunes comme Papy Anza, Teety Tezano, Nicole Obélé, Alima, Armand Biyag, Lornoar, Eva Hakapoka, etc.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut