Eco et Business › Energie

Cameroun : à Eneo les requêtes de surfacturation sont désormais examinées en 72 heures

Cameroun : un client traîne Eneo en justice pour coupure abuse d’énergie électrique
Des clients devant une agence Eneo (photo d'archives)

Tel a fait savoir le Directeur général l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) au cours de l’émission dominicale « Scènes de presse » diffusée sur la télévision nationale, la CRTV.

Fini la longue durée du traitement des requêtes chez Eneo, le fournisseur d’énergie électrique au Cameroun. Un problème longtemps décrié, qui vient de trouver un début de solution. Tel a annoncé le DG de l’Arsel lors de l’édition du 19 juillet 2020 de « Scène de presse » sur la CRTV,.

Jean Pascal Nkou révéle que : « Aujourd’hui, Eneo a pris des dispositions pour que en 72 heures en ce qui concerne la surfacturation la requête du client puisse être prise en compte si elle est avérée ». Précédemment, il fallait d’abord payer et attendre plusieurs mois pour que les plaintes avérées soient traitées.

A propos des descentes sur le terrain des agents d’Eneo, le DG de l’Arsel a dénoncé une dérive de ces derniers. « Nous n’encourageons pas les agents Eneo à faire des contrôles inopinés en l’absence des propriétaires, le règlement ne le permet pas », a condamné Jean Pascal Nkou.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé