Santé › Conseils pratiques

Cameroun: A la découverte du Centre Pasteur

C’est le laboratoire par excellence d’analyses médicales. Ses missions!

De nombreux camerounais font recours au centre pasteur pour leurs analyses médicales. Les responsables de cette institution parlent de 400 patients par jour qui sollicitent leurs services. Depuis sa création en 1959, le centre pasteur du Cameroun (Cpc) qui est réputé pour ses analyses médicales fiables, comme le soutient une patiente, s’est donné trois missions prioritaires qui s’intègrent dans la stratégie sectorielle de santé du ministère de la Santé Publique.

Notamment la mission de services qui intègre la réalisation des analyses médicales et des produits de l’environnement (eaux et aliments notamment). Dans ses laboratoires, le centre pasteur concilie la qualité (plateau technique automatisé et informatisé, service urgent et personnalisé) et l’accessibilité à ses prestations (réduction de coût des analyses dans le cadre de la lutte contre la pauvreté). Ainsi le coût de la charge virale pour le suivi des patients vivants avec le VIH a été réduit de 30% en 2002. Le centre pasteur a également une mission de formation. Chaque année, il forme une promotion de 20 techniciens de laboratoires d’analyses médicales et assure le recyclage ou la formation de nombreux stagiaires nationaux et régionaux en biologie. De plus, il accueille les résidents en spécialité de biologie et les étudiants en DEA et thèses de l’Université de Yaoundé. Il accueille depuis 2001 le cours international Global Salm Surv (GSS) supporté par l’organisation mondiale de la Santé (OMS), le Center for Disease Control (Atlanta, USA) et le Réseau International des Institut Pasteur (RIIP). Et enfin, une mission de recherche et santé publique. Car, en tant que laboratoire national de référence et de santé publique, le CPC est particulièrement impliqué dans la lutte contre le VIH Sida : réduction de la transmission mère enfant du VIH (TME), suivi des patients sous ARV (antirétroviraux), diversité des virus VIH circulants, appui au PNLS (programme national de lutte contre le VIH Sida) avec la mise en place d’un contrôle national de qualité des tests de dépistage.

Le centre pasteur est né de l’institut pasteur du Cameroun. Créé en 1959, l’institut pasteur du Cameroun est resté une filiale de l’institut pasteur jusqu’en 1975, date de sa nationalisation. Il prit alors le nom de centre pasteur et il devint un grand laboratoire d’analyses médicales, au détriment de ses missions de recherche et de santé publique. En 1990, un accord bilatéral de coopération est passé entre le gouvernement du Cameroun et l’institut pasteur. A partir de 1993, un programme de restructuration a permis la mise en adéquation de ses activités avec les statuts de l’établissement, à travers un plan social, un programme de rééquipement et de rénovation, et une réorientation des activités. Ce programme a bénéficié du soutien financier de la France. Aujourd’hui, le Centre pasteur s’identifie comme le laboratoire par excellence d’analyses médicales au Cameroun. Avec des tâches phares telles que les activités de biologie médicale, incluant un laboratoire d’anatomo-cyto-pathologie, activités en hygiène de l’environnement, activités de santé publique et de recherche et activités d’enseignement.

Le centre pasteur est un établissement public administratif de droit camerounais, sous la tutelle du ministère de la Santé publique. Il est membre du réseau international des instituts pasteurs (RIIP). Il est basé à Yaoundé avec une annexe à Garoua, dans la province du Nord Cameroun, qui offre les mêmes prestations que Yaoundé.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut