Société › Société

Cameroun: A quoi servent les associations des parents d’élèves?

Source d’enrichissement pour certains, la gestion des fonds APE n’a pas bonne presse

Compte tenu de l’augmentation des charges de l’Etat et de son incapacité à pourvoir à toutes les charges des établissements scolaires publics, les parents d’élèves ont eu l’ingénieuse idée de se regrouper en associations afin de trouver des solutions pouvant concourir à l’amélioration des conditions d’éducation de leur progéniture. Cela passe par la collecte des fonds qui servent généralement au paiement des salaires des enseignants vacataires, à la réfection des infrastructures, aux activités post et périscolaires (APPS), à l’acquisition du matériel didactique.

Quoique très louable, l’existence de ces structures au sein des établissements scolaires n’est pas toujours regardée d’un bon il par certains parents qui y voient une source de dépenses supplémentaires. Certains ont trouvé dans les APE une source d’enrichissement, preuve de nombreux dérapages observés dans leur gestion. Il faut bien mettre un terme à cela et c’est sans doute dans cette optique que des séminaires de renforcement des capacités des principaux acteurs intervenant dans la gestion des fonds générés par ces APE se tiennent parfois à travers le pays sous la conduite du coordonnateur national des APE, Monsieur Nouga Binyegui.

Des séminaires principalement destinés aux présidents des conseils d’établissements publics, aux présidents des APE ainsi qu’aux chefs de service des APPS venant de plusieurs régions du pays. Car c’est bien de ces acteurs sus-cités que dépend le bon fonctionnement des établissements scolaires ainsi que la défense des intérêts matériels, éducatifs et moraux des élèves. Mais que n’a-t-on pas souvent vu! En toute impunité au vu et au su de tous, les responsables d’établissements scolaires publics en complicité avec les présidents des APE organisent des détournements et des gaspillages. Une situation flagrante et intolérable qui commence à perdurer. C’est ce suscite la réticence de certains parents.

Pourtant, parce que collectés dans le cadre et pour le fonctionnement des établissements scolaires publics, les fonds générés par les APE sont considérés comme des deniers publics et doivent par conséquent faire l’objet d’une gestion parcimonieuse, efficace et transparente. Avis donc aux gestionnaires indélicats qui pourraient se voir infliger des sanctions à la fois pénales et administratives. Autrement dit, en plus des poursuites judiciaires, les gestionnaires des fonds des APE encourent également des sanctions du conseil de discipline budgétaire et comptable à l’instar de la mise en débet. 80% des fonds des APE devraient en réalité être affectés au bon fonctionnement des établissements et 20% au fonctionnement propre des APE. Espérons tout simplement que l’épervier pourra aussi aller à l’école en ce début de rentrée scolaire à la recherche de ces gestionnaires indélicats afin que les fonds des APE soient désormais gérés en toute transparence et objectivité.

Des participants à un atelier
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut