Société › Société

Cameroun-accident de la route : la ministre Ketcha Courtes sollicite l’exorcisme des chefs traditionnels

La ministre Célestine Ketcha Courtés, Minduh

Au vu du nombre élevé des accidents dans la région de l’Ouest, la ministre de l’Habitat a fait un tweet invitant les autorités traditionnelles à se pencher sur ce fléau.

Les axes Yaoundé-Douala-Bafoussam-Douala fait partie du tristement célèbre  triangle de la mort au Cameroun. L’axe Yaoundé-Bafoussam a d‘ailleurs été rénové à la veille de la 33ème de la Can. Selon le journal régional, Ouest Echo, cette route est depuis le début l’année en cours, au centre de nombreux malheurs.

En effet, en l’espace de quelques jours, cet axe a connu deux accidents majeurs ayant entrainés sept morts, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels. Mme Keucha Courtes, en sa qualité d’élite du département du Ndé, et femme politique entreprenante, n’est pas restée insensible face à ces hécatombes.

Le dernier en date est l’accident survenu le 22 février 2022 à l’entrée de Bangangté au niveau du pont de Banekane. Cet accident a provoqué la mort de cinq personnes  sur le coup et de nombreux blessés. Selon les témoignages des riverains du lieu de l’accident, l’excès de vitesse et le non-respect du code la route sont à l’origine du sinistre.

Suite à cet accident, Ketcha Courtes a déclaré : «Je voudrais dire toute mon affection et mes condoléances les plus attristés aux familles des victimes décédées sur place et souhaite un prompt rétablissement aux victimes admises à l’hôpital de l’Université des Montagnes. Nous avons demandé à nos représentants dans les services déconcentrés ainsi qu’aux autorités traditionnelles d’examiner les causes profondes des accidents récurrents à cet endroit : nous appelons par ailleurs à plus de prudence sur cette route national désormais entièrement bitumée»

En rappel, en 2021, lorsque la falaise de Dschang dans le département de la Menoua, accumulait des accidents et les morts, les autorités traditionnelles de du département de la Menoua, accumulait des accidents et les morts, les autorités traditionnelles de la localité s’étaient mobilisés pour conjurer le mauvais sort. Et comme par enchantement, depuis lors, les accidents se font rares sur cette falaise.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé