Société › Société

Cameroun-Accidents de circulation: la traque aux infractions est ouverte

Un accident de la circulation. (c) Droits réservés

Le ministre des Transports veut réduire d’au moins 50%, ces drames qui coûtent la vie à de milliers de Camerounais chaque année.

Réduire d’au moins 50% les accidents de la route. Une mission que s’est fixée le ministre des Transports. Une tâche s’avère ardue dans un contexte où les accidents font de la résistance. Une situation que le ministre des Transports (Mintransports), Ernest Massena Ngallè Bibehè a déploré le 09 juillet lors d’une réunion de concertation avec des responsables de compagnies de transport et autres acteurs du secteur.

En moins d’un mois, près de 30 morts ont été enregistrés sur les routes. Le 1er juillet, un accident de circulation impliquant un bus de Général voyages et une voiture de marque Toyota a occasionné la mort de sept personnes à Boumnyebel (Nyong-et-Kelle). Le 23 juin, 22 morts ont été enregistrés à Lagoue par Baham dans la région de l’Ouest suite à un accident impliquant un bus de l’agence Sincérité voyages. L’agence et le propriétaire seront par la suite sanctionnés pour non-respect des consignes routières et règles de la sécurité routière.

Raison pour laquelle le ministre tire la sonnette d’alarme et appelle les usagers de la route à plus de civisme. Les causes de ce mal sont pourtant connues. Les nombreux rapports des organismes des nations-unies, du Conseil national de la route (Conaroute) et Ong sont d’avis que les causes humaines sont les principaux facteurs d’accidents de la circulation notamment l’excès de vitesse, le défaut de permis de conduire, conduite en état d’ivresse, défaut de visite technique. A cela s’ajoute le mauvais état des routes.

En ce qui concerne l’excès de vitesse, un contrôle a permis de faire un classement des compagnies en infraction. Finexs occupe la première place avec 178 cas recensés, Buca Voyages la deuxième position avec 82 cas et Transcam la 3ème position avec 70 cas. Un recensement effectué sur l’axe Yaoundé-Douala. Le Mintransports a alors prescrit certaines mesures dont la mise en place d’un planning de rotation des chauffeurs pour permettre leur repos systématique après une conduite raisonnable, l’aménagement des espaces salubres et paisibles des chauffeurs, l’affiliation de ces derniers à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), le recyclage de tous les chauffeurs, le passage systématique des véhicules au contrôle technique périodique…

Selon un rapport 2018, de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), Le Cameroun enregistre en moyenne plus de 16 000 accidents de la route chaque année, qui tuent plus de 1 200 personnes, selon les chiffres officiels et plus de 6000 selon Oms. Ce qui classe les accidents comme la 2ème cause de mortalité au Cameroun après le paludisme.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé