› Eco et Business

Cameroun: Accord parfait entre MTN et Afriland First Bank pour le transfert d’argent par téléphone

Les deux opérateurs ont présenté ce mardi 31 Août le mobile Money

Une joint-venture pour un produit innovant
MTN-Cameroon et Afriland first Bank ont lancé à Yaoundé ce mardi, le Mobile Money, un produit qui permet à ses utilisateurs d’effectuer des transferts d’argent à partir d’un téléphone portable.

Nous sommes heureux de lancer au Cameroun, un autre service innovant et accessible, qui permettra de changer la vie de millions de personnes.
Philippe Vanderbrouck, manager général de MTN-Cameroon

Le Mobile Money est lancé en partenariat avec Afriland first Bank, qui sera chargé de l’émission et de la distribution de l’argent, mais aussi se chargera de garantir et d’assurer la conformité du service avec la règlementation en vigueur. La première phase du service qui est déjà opérationnelle, permettra aux abonnés MTN de bénéficier d’un nouveau moyen de paiement selon trois options. Le transfert d’argent entre titulaires de comptes Mobile money, le transfert d’argent à un non titulaire du compte et l’achat de crédit avec l’argent de son compte Mobile Money. Dans une deuxième étape dont la période de début n’a pas encore été déterminée, les bénéficiaires du service pourront régler des factures de consommation comme l’eau et l’électricité, ou encore faire des achats dans des supermarchés agrées. Du côté d’Afriland first Bank, l’objectif est d’offrir une bancarisation des avoirs financiers à moindre coût et avec un minimum de procédure. Durant les différentes présentations, les différents acteurs du produit ont insisté sur le fait que MTN ne délaissait pas la téléphonie pour s’investir dans la finance. Nous offrons la plate-forme technologique et Afriland offre la plateforme opérationnelle, a indiqué M. Vanderbrouck.

Conquérir un marché du transfert difficile
Pour envoyer ou recevoir de l’argent en utilisant le téléphone comme intermédiaire, l’utilisateur devra activer le service sur son portable. Après il se rendra dans un point de vente mobile money pour approvisionner son compte. L’utilisateur peut désormais effectuer les différentes opérations. Les deux partenaires ont mis un accent particulier sur la sécurité. Toutefois les différentes présentations n’ont pas fait état du coût pour chaque opération. A l’échelle individuelle, la question semble banale. Mais le produit ambitionne de s’étendre aux entreprises, qui pourrait solliciter ce service pour transférer la paie de ses employés situés en dehors des zones d’action de leurs banques. Il sera important dès lors de savoir ce que cela pourra imputer comme charge pour l’employeur. De même a assuré la direction générale de MTN, des mesures de sécurité fortes ont été prises. Il sera difficile de blanchir de l’argent a indiqué M. Vanderbrouck. Avec cette autre opération, Afriland first Bank fait un nouveau pas dans la conquête du marché camerounais. Ces dernières années, le groupe a réussi à se tailler des parts importantes de marché au Cameroun et dans la sous-région. Cette banque pourrait être chef de file des arrangeurs camerounais, dans l’opération d’emprunt obligataire de 200 milliards envisagée par l’Etat. Une confiance et une sollicitation que la banque doit à un bon bilan durant les 5 dernières années. Mais le Mobile Money doit être encore expliqué. Le produit ouvrira certainement la voie à un nouveau type d’intervenants et la maitrise globale du concept sera importante pour les deux entreprises associées. La réaction du marché face à ce nouveau produit reste très attendue.

Les directeurs Philippe Vanderbrouck de MTN Cameroon et Ousmane MEY d’Afriland first bank face aux journalistes

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut