› Société

Cameroun : accusé d’homosexualité, Eric Christian Nya de la CRTV réagit par ses avocats

Eric Christian Nya, animateur à la CRTV
Resté silencieux depuis le déclenchement de ce scandale dans lequel il est accusé par une femme d’entretenir des rapports homosexuels avec son mari,  l’animateur télé voudrait à présent sauver son honneur.

Les avocats d’Eric Christian Nya ont publié un communiqué le 31 Juillet 2021.  Mes Marie Claude EDJANG et Calvin Djob dénoncent des allégations « mensongères » et « délirantes » émanant d’un personnage au « profil psychotique ».

L’histoire. Cette affaire déclenche en milieu de semaine dernière lorsqu’un enregistrement d’une conversation téléphonique apparait sur la toile. Emmenant probablement d’une dame au prénom de  Gaëlle qui exprime sa colère à Eric Christian Nya qu’elle accuse d’entretenir des rapports d’un autre genre avec son mari. Prévenant l’animateur qu’elle va saisir la police pour dénoncer la pratique d’homosexualité qui est interdite au Cameroun, puis d’utiliser les réseaux sociaux pour en faire un déballage. Dans la foulée des captures de conversations électroniques via Messenger sont aussi balancées sur les réseaux sociaux.

Dans l’audio de la conversation téléphonique, Eric Christian Nya, qui fût selon les dires de la dame,  le présentateur de son mariage en 2012, ne dit rien d’autre que : « Gaëlle, toi et moi n’avons pas de problème ».

Dans un communiqué publié ce 31 Juillet 2021, les avocats de l’homme de médias qualifient ces accusations de mensongère et annoncent qu’ils vont  saisir la justice en France. « Me Marie Claude Edjang et Me Calvin Job (Barreaux de Paris et du Cameroun), Avocats de Monsieur Eric Christian NYA, tiennent à édifier l’opinion publique sur les propos abjects qui circulent sur les réseaux sociaux le concernant.  En effet, depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, circulent une bande audio et des captures d’écran contenant des propos infamants à l’encontre de Monsieur Éric Christian NYA, présentateur en service à la CRTV.  Ce dernier ne se reconnait aucunement dans les allégations autant mensongères que délirantes tenues dans cette bande audio, ni ces captures d’écran, publiées par une personne disant se prénommer Gaëlle, dont l’attitude interpelle sous l’angle du profil psychotique », lit-on dans le document.

Les conseils de l’employé de la CRTV indiquent que ce scandale a porté un coup à la vie du présentateur de l’émission Cameroon feeling ainsi qu’à celle de  « sa petite famille qui vit paisiblement sans bruit ne mérite pas tout ce lynchage médiatique ». La suite de l’affaire devrait se jouer dans les tribunaux.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé