› Non classé

Cameroun : accusée de soutenir les séparatistes, la Fondation Ayah saisit la justice

(c) Droits réservés

Parmi les trois personnes visées par la plainte en diffamation de la Fondation Ayah, figure le Dr Sucess Nkongho, un séparatiste repenti.

La fondation internationale Ayah a saisi, mardi, le Tribunal de première instance de Yaoundé d’une plainte pour diffamation, propagation de fausses nouvelles et chantage. Dans son viseur, les séparatistes repentis Succes Nkongho et Frankline Njume, le journaliste Ernest Obama et la chaine de télévision Vision 4.

Les mis en cause sont poursuivis pour leur participation à la large diffusion de l’information établissant des liens entre la fondation et les séparatistes anglophones.

La Fondation que gère Ayah Ayah Abine – fils du magistrat à la retraite Ayah Paul Abine – est accusée de servir d’intermédiaire entre les financiers du mouvement séparatiste pour l’achat  et le transport des armes de guerre. Tout cela, sous le couvert de ses activités humanitaires. Des indiscrétions font depuis lors état de l’arrestation prochaine de Ayah Ayah Abine.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé