Eco et Business › Energie

Cameroun-Adamaoua : 25000 abonnés mieux éclairés grâce à la centrale hydroélectrique de Mbakaou

 

Le 14 avril 2022, le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba a procédé à la réception solennelle de la mini-centrale de Mbakaou, dans la commune d’arrondissement de Tibati, région de l’Adamaoua.

Réalisée par l’opérateur privé français IED Invest à hauteur de 4,4 milliards de FCFA et dotée d’une capacité de production de 1,5MW, la mini-centrale de Mbakaou a permis de stabiliser la fourniture en énergie électrique dans la ville de Tibati, et d’alimenter de nombreuses localités environnantes.

« La mise en marche de la petite centrale de Mbakaou (…) permet déjà de desservir la ville de Tibati et les localités environnantes en énergie électrique. A ce jour, six nouvelles localités sont desservies à savoir Makendao, Liboum, Boningting, Naskoul et Gantang dans l’arrondissement de Tibati ainsi que la localité de Combo dans l’arrondissement de Ngaoundal. Dans ces localités, 332 nouveaux ménages ont été connectées et la qualité du service de l’électricité s’est nettement améliorée pour les 25000 abonnés déjà existants», a révélé le Minee.

A Tibati (capitale du département) et dans d’autres villes environnantes telles que Mbakao, Ngaoundal, Ngaoubela, Minim, etc., les populations subissaient des coupures d’électricité régulières et leurs activités en souffraient.

Depuis décembre 2022, la mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou, récemment mise en service par IED Invest, a pris le relais de la centrale thermique comme source d’énergie pour ces localités.

« Outre l’industrie de la pêche, d’autres catégories d’opérateurs économiques et sociaux ont fait état d’une amélioration de leur bien-être et d’une meilleure performance de leurs activités.

C’est le cas de l’hôpital de Ngaoubela, des écoles avec des parcs informatiques et des entreprises qui économisent sur le carburant qu’elles dépensaient pour faire fonctionner leurs groupes électrogènes », souligne Eneo.

En plus de raccorder plus de 500 nouveaux foyers au réseau et d’améliorer la qualité de service de plusieurs milliers d’autres dans de nombreux quartiers, la mini-centrale hydroélectrique de Mbakaou générera des réductions d’émissions de gaz à effet de serre de 4 893 tonnes de CO2 par an, grâce à la arrêt partiel ou total des centrales thermiques de Tibati, Ngaoundal et Mbakaou, qui étaient les principales sources d’énergie de la zone jusqu’en décembre 2021.

« A travers ce type de projet, nous pensons que les fournisseurs, développeurs et investisseurs ont de plus en plus d’opportunités de s’impliquer dans le développement du secteur de l’électricité. C’est un appel aux acteurs du secteur », déclare Amine Homman Ludiye, directeur général adjoint d’Eneo en charge de Génération.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top