Politique › Judiciaire

Cameroun :  Affaire trafic d’organes à l’Hôpital central, l’autopsie  renvoyée au 08 octobre 

C’est la décision prise par le Procureur général près le Tribunal de grande Instance du Mfoundi suite à l’absence de la famille d’ Hilaire Ayissi Mengue  et du médecin légiste le 1er Octobre.
 
 
 
Le personnel médical, les responsables du ministère de la Santé publique, les éléments de la Police judiciaire et le Procureur sont restés devant la morgue de l’Hôpital central de Yaoundé, pendant quatre heures de temps. Mais en vain, les proches d’Hilaire Ayissi , un jeune homme de 22 ans, décédé le 19 Septembre dans cet hôpital.  
 
Sa mort a suscité une vive controverse. Afin de mettre un terme aux accusations de mutilations et soupçons de trafic d’organes sur le personnel médical, le directeur de l’Hôpital central Joseph Fouda, après avoir fait sceller le corps du défunt par le Procureur. 
 
Il a ensuite sollicité une autopsie réalisée par et le médecin légiste de la famille pour faire la lumière sur cette affaire. Les deux parties apprennent que l’autopsie sera effectuée le 1er octobre.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé