Sport › Football

Cameroun – AGE de la Fécafoot : le ministre Mouelle Kombi comme Ponce Pilate

Pr Narcisse Mouelle Kombi, Minsep, président du COCAN
Opposé dans un premier tems à la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire de validation des nouveaux textes de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) en vue des élection à venir, le ministre des Sports et de l’éducation physique accepte d’avaler des couleuvres sous la pression de la FIFA qui ordonne de laisser le processus électoral.

 

Le  Prof Narcisse Mouelle Kombi se rebiffe dans la soirée du 12 juillet 2021, veille de l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) de la Fécafoot qui se tient en ce moment à Yaoundé.  Dans une gymnastique inattendue, le patron des sports donne son accord pour la tenue de cette réunion. Le membre du gouvernement met de côté ses arguments de droit évoqués dans sa correspondance du 8 juillet dernier,  pour faire prévaloir ceux de la FIFA qui, ont un parfum de menace de retrait de la CAN.

Narcisse Mouelle Kombi écrit au secrétaire Secrétaire général de la Fécafoot ce qui suit : «  en accusant réception de votre correspondance susvisée, reçue ce jour et dans laquelle vous me transmettez le courriel à vous adressé conjointement par les Secrétaires Généraux de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) et de la Confédération Africaine de Football (CAP), Nous prenons acte du contenu de ce courriel et notons que ces instances faîtières de  football avalisent le processus électoral engagé sous la conduite du Bureau Exécutif intérimaire de la Fédération Camerounaise de Football ».

Or, dans sa correspondance de la semaine dernière,  le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep),  garant du respect de la loi camerounaise en matière des sports, s’opposait à  cette AGE, arguant que le processus engagé pour qu’elle se tienne viole le règlement en vigueur. L’enseignant de droit déplorait par ailleurs : le non-respect de l’esprit de la lettre des sentences rendues par le Tribunal arbitral du sport (TAS) et la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique (CCA-CNOSC), induisant l’illégitimité des personnes convoquées à l’Assemblée générale du 13 juillet 2021, et le non-respect par la Fécafoot de ses propres textes.

Le Minsep se contente à présent de souhaiter que ledit processus électoral ainsi que l’Assemblée générale extraordinaire de validation des textes,  se déroulent  dans le respect de la légalité, de l’ordre public ainsi que dans un esprit de consensus et de rassemblement des acteurs du football camerounais. Quid de la loi du Cameroun dont-il déplorait la violation ?

Il faut dire qu’avant le revirement du ministre des Sports, c’est le Sous-préfet de Yaoundé 2 qui a ouvert hier  le bal des rétropédalages. Après avoir reçu les observations du ministre des Sports à propos de ladite AGE,  Mamadi Mahamat a interdit sa tenue avant de rapporter sa décision quelques heures plus tard à la lecture de la lettre de la FIFA qui ordonne d’accompagner la Fécafoot.

L’AGE qui se tient ce jour dans un hôtel de Yaoundé, connait la présence par visioconférence des représentants de la FIFA et la CAF. A savoir : Rolf Tanner, chef du département de gouvernance des associations membres de la FIFA et  Jean Guy Blaise Mayolas président de la Fédération Congolaise de Football (Fecofoot).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé