Opinions › Tribune

Cameroun: Aide publique à la communication privée, 168 dossiers éligibles

Le communiqué du Ministre de la Communication

La douzième session de la Commission nationale d’examen des demandes d’accès au bénéfice de l’aide publique à la Communication privée s’est tenue le jeudi, 1er août 2013, dans la salle de conférence du Ministère de la Communication, sous la présidence de M. Issa Tchiroma Bakary, Ministre de la Communication et Président de ladite commission. Les travaux ont débuté à 11h30 en présence de 22 membres statutaires, sur les 25 attendus.

Les 208 dossiers soumis à l’examen des commissaires étaient répartis ainsi qu’il suit:

– Communication globale 01
– Presse cybernétique 03
– Télévisions 03
– Producteurs 03
– Imprimeries 07
– Radios commerciales 11
– Radios communautaires 41
– Organisations professionnelles 46
– Presse écrite 93

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Ministre de la Communication a informé la commission de l’augmentation du montant de l’enveloppe, allouée à l’aide publique, qui est passée de 185 millions de Fcfa en 2012 à 243 millions de francs CFA pour l’exercice 2013. Cette augmentation s’accompagne d’une inflation dans le nombre de postulants enregistrés cette aimée et qui pourrait en réduire considérablement l’importance au niveau des bénéficiaires. Le Ministre a annoncé la poursuite des efforts du gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des acteurs de la communication privée. C’est dans ce cadre que s’inscrit la réflexion pour la mise sur pied d’un Fonds de développement de la communication.

A cet égard, le MINCOM a indiqué que le processus pour la mise en place de ce fonds était en très bonne voie avec pour objectif de porter l’aide de l’Etat au secteur privé de la communication à des pics proches de ceux pratiqués dans les pays africains de même niveau de développement que le nôtre, où elle avoisine parfois 3 milliards de F.

Il a également relevé qu’en cette veille des élections, le gouvernement attend des professionnels de la communication qu’ils apportent leur contribution à la consolidation de la paix, de la cohésion sociale et de l’unité nationale. Sur la base des textes en vigueur et des résolutions des précédentes sessions, les commissaires se sont montrés intransigeants sur la régularité du dossier fiscal, la présence des copies des contrats de travail réguliers et des rapports d’activités comme critères dirimants d’octroi de l’aide aux différentes entreprises et organisations professionnelles postulantes.

A l’issue des délibérations, 40 dossiers ont été rejetés pour des motifs divers, tandis que 168 ont été reconnus éligibles, soit une augmentation de 08 bénéficiaires en valeur absolue, par rapport à l’exercice 2012.

La répartition des entreprises éligibles s’établit ainsi qu’il suit:

– 73 entreprises de presse écrite
– 01 entreprise de presse cybernétique
– 10 radios commerciales
– 41 radios communautaires
– 03 télévisions
– 03 producteurs audiovisuels
– 33 associations et organisations professionnelles
– 04 imprimeries

En clôturant les travaux, le Ministre de la Communication s’est félicité pour la transparence qui les a caractérisés et a dit sa gratitude à l’ensemble des commissaires, pour leur participation active et constructive et pour l’ambiance cordiale qui a régné au cours des délibérations.

Fait à Yaoundé, le 1er août 2013

Le Ministre de la Communication
(é) ISSA TCHIROMA BAKARY

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut