Personnalités › Success Story

Cameroun: Aîjo Mamadou, un chanteur de charme!

Son charisme et sa beauté vocale l’ont hissé au sommet du bikutsi camerounais

Aîjo Mamadou, de son véritable patronyme Meva’a Martin Magloire ne savait pas qui’ il fera carrière dans la chanson lui qui au départ, fait parler de lui dans la boxe française. Une activité qu’il finit par abandonner en 1995. Né le 28 juillet 1962 à nanga ebogo dans la région du centre de feu Zépong Moni et d’Abomo Julienne, Aijo Mamadou fait ses études primaires à l’école primaire de Nkol éwé à Yaoundé. Avec ses 4 s urs et 5 frères il entretient des rapports harmonieux. La fréquentation des cabarets de la capitale, finit par réveiller l’artiste qui sommeillait en lui. Et c’est le bassiste -chanteur camerounais Ntoumba Minka qui, ayant remarqué ses qualités vocales, va amener le jeune homme à se lancer dans la chanson. D’autres personnalités comme Joe Kawani et Ribouem vont encourager Aïjo Mamadou dans cette nouvelle aventure artistico- musicale. Il se lance donc dans la composition des chansons et réalise sa première maquette en 1992.

Après une bonne maitrise des ficelles de la chanson, Aijo Mamadou compose et sort son tout premier album en 1994. « Amour à 100% » est produit par ossessa production. Malgré des belles compositions qu’on y retrouve, l’opus ne connaitra pas un grand succès. En 2000, Aïjo Mamadou offre au public son deuxième album baptisé « 5ème commandement ». Ayant rompu le contrat avec sa première écurie, il confie cet autre album à Max Fanga. Avec lui aussi l’ydille sera de courte durée puisque « souvenir » son 3ème opus sorti en 2002 est produit par Achille Joseph Mbanga, le patron des éditions Achille production. L’album connaitra un succès énorme, mais qui n’empêchera pas le chanteur camerounais à rompre avec ce producteur et à confier son 4ème album « Allez vous en », paru en 2004, à Appodisk International, une jeune maison de production mise sur pied par Appolonie Eyebe, l’épouse de Bertrand Mendouga. Deux ans plus tard Aîjo mamadou rompt avec appodisk et signe à nouveau avec achille production. C’est avec cette maison de production qu’il met sur le marché discographique son 5ème album « Code pin ». Le 6ème album « Action réaction » sorti en 2007 connaitra un succès énorme avec les chansons telles que «levez les doigts» «espoir et espoir», qui permettent à cet album d’être en tête des ventes au Cameroun. Aîjo mamadou est sacré artiste de l’année au Cameroun, et remporte aussi le prix du meilleur album. En 2008 il remporte le Grand Prix Messi Martin au Festi Bikutsi.

Aïjo Mamadou

journalducameroun.com)/n

Célibataire et père de trois enfants, le papa chéri de Madère, jean Marc et boby, attend toujours la femme idéale qui, selon lui, « doit comprendre la vie de l’artiste ». Cet homme qui aime manger les légumes ne fume pas et ne consomme pas l’alcool même si parfois il lui arrive de prendre un peu de martini. Depuis le début de sa carrière, Aîjo mamadou a effectué des tournées au Gabon en Guinée Équatoriale. En 2007 il effectue sa première tournée en suisse, et à Nanterre en France en 2008. Mais Aîjo a aussi et surtout prester devant le chef de l’État, son excellence Paul Biya à Mvomeka en 2007 et devant la première dame camerounaise madame Chantal Biya lors de la cérémonie d’échange de v ux au palais de l’Unité en 2008.

Quand je chantais devant le chef de l’Etat, il a sourit et a applaudit.
Aijo mamadou

Actuellement il est entrain de finaliser le mixage de son nouvel album de 8 titres qui s’appellera « État d’urgence » et sera produit par JPS production, l’écurie de jean pierre sah avec qui il vient de signer un contrat de quatre ans. Dans ce nouvel album, l’artiste parlera des maux qui minent la société, l’amour, les conséquences du téléphone portable dans les relations interpersonnelles.
A ses heures perdues, le chanteur à la voix veloutée, pratique du sport rends visite aux amis et suit les travaux de construction de sa villa. Il a aussi le temps de rouler avec sa BMW, et sa JEEP qui sont garées à son parking. Chrétien catholique, Aîjo mamadou se rends à l’église les dimanches pour remercier le seigneur de lui avoir donné le don musical. Avant la fin de l’entretien, le reporter de jdc lui demande l’origine du nom « Aîjo ». Avec un sourire en coin il explique: A l’époque où je jouais avec les Messi Martin, les chansons que je chantais finissaient toujours par le refrain « a- i -j o. alors ils ont commencé à m’appeler Aîjo ». Le chanteur qui demande au public de ne pas consommer les uvres obscènes, estime qu’il suffit d’un seul mot du chef de l’État pour éradiquer définitivement la piraterie au Cameroun.

Aïjo Mamadou

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut