Politique › Judiciaire

Cameroun – Alain Massé : « Les procédures judiciaires à l’encontre d’Amadou Vamoulké ne reposent sur aucune charge »

Alain Massé, ancien DG de Radio France
L’ancien directeur de Radio France s’insurge contre le déroulement du procès d’Amadou Vamoulké marqué par 74 audiences sans jugement définitif. L’expert des médias, semble y voir un acharnement contre l’ancien patron de la radio et la télévision nationale camerounaise.

Le 26 juillet 2021 a eu lieu la 74e audience de l’affaire Amadou Vamoulké, l’ex directeur général de la Cameroon radiotélévision (CRTV), accusé de détournements en milliards de FCFA. Le juge a une nouvelle fois  reporté l’affaire. Le 24 août prochain aura lieu la prochaine audience du procès Vamoulké qui a débuté il y a cinq ans.

 Interrogé par Victor Mauriat du service Afrique de RFI, Alain Massé, l’ancien directeur général de Radio France est amer sur la question. Il s’étonne de la longueur de la procédure judiciaire et observe que l’intégrité du journaliste n’a jamais pu être mise en cause par l’accusation.

« Les procédures à l’encontre d’Amadou Vamoulké ne reposent sur aucune charge. A plusieurs reprises, l’accusation a fait valoir qu’elle avait besoin de renvoyer le procès pour fournir une liste de témoins, pour finalement admettre qu’elle renonçait à produire les témoins, il n’y en avait pas… Il faut préciser qu’Amadou Vamoulké est incarcéré effectivement ce lundi 26 juillet, depuis exactement cinq ans », souligne l’homme qui fût chargé du développement international de RFI en Afrique.

Il ajoute que : « L’ONU, mais aussi de nombreuses organisations internationales et le gouvernement, notamment le gouvernement français et américain, ont demandé au gouvernement camerounais sa libération. Il a 71 ans, il souffre… Actuellement, il risque une amputation de ses membres inférieurs, comme cela a été certifié par des professeurs de l’université de Yaoundé », s’offusque-t-il.

En rappel, le journaliste Amadou Vamoulke, fût  directeur général de la CRTV entre 2005 et 2016. Il  a été arrêté et mis en détention préventive en juillet 2016 à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé