› Economie

Cameroun : Alamine Ousmane explique l’usage du don de 18 milliards de la France

Le Minepat, Alamine Ousmane Mey. ©Droits réservés

Ce montant a été offert par l’Agence française de développement (AFD) le 18 mai dernier  en soutien à l’économie, à la lutte contre le Covid-19 et le développement de l’Extrême-Nord.

L’usage du don de 18 milliards de FCFA  de l’Agence française de développement a été détaillé dans un communiqué du Ministère de l’Economie de la planification et l’aménagement du territoire (Minepat). Il a été publié le 1er juin dernier. L’on retient s’agissant de  la riposte à la pandémie du Covid-19, que le 3e Contrat de désendettement et de développement (C2D) a offert environ 6,5 milliards de FCFA au Cameroun.

« De manière spécifique, cette enveloppe permettra de renforcer la prise en charge des cas de covid-19, en particulier les cas graves dans les hôpitaux de référence de Yaoundé, Douala et Bafoussam et d’acquérir massivement les équipements de protection individuel et l’équipement biomédical », explique Alamine Ousmae Mey  le ministre Camerounais de l’Economie, de planification et l’aménagement du territoire.

Le  projet d’Appui au développement économique et social des territoires ruraux vulnérables de la région de l’Extrême-Nord, bénéficie pour sa part d’une dotation d’environ 9,643 milliards de FCFA. A propos, le communiqué du Minepat précise que : « ce projet s’inscrit dans la stratégie menée par le gouvernement en matière d’appui aux territoires ruraux et à la décentralisation, pour réduire considérablement la pauvreté et la vulnérabilité des couches sociales défavorisées »,

La troisième convention signée entre le Cameroun et l’AFD concerne le financement partiel du projet de construction de l’immeuble siège du Bureau national de l’état civil (BUNEC).  Le 3e C2D vient en effet de le subventionner pour environ 2,3 milliards de FCFA. Il s’agit, apprend-t-on, d’un projet évalué à presque  6,37 milliards de FCFA et pour lequel l’Etat va fournir  environ 4,07 milliards.

En rappel, le Contrat de désendettement et de développement  est un mécanisme par lequel le Cameroun rembourse ses dettes auprès de la France, mais celle-ci les réinjecte dans les projets camerounais par le biais de l’AFD.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé