Sport › Football

Cameroun-Albanie: Du jeu, mais pas de buts (0-0)

En match amical international à Genève, le Cameroun et l’Albanie se sont séparés sur un score nul et vierge (0-0)

Jean-Paul Akono avait choisi de titulariser pour la première fois Fabrice Olinga, ainsi que Joël Matip dans l’entrejeu. Pas de round d’observation pour le Cameroun avec l’équipe d’Albanie dirigée par l’Italien Gianni de Biasi. Eto’o et Olinga se signalent dès les premières minutes, ainsi que Nkoulou, qui rate de près l’ouverture du score (3e). Mais l’Albanie ne se laisse pas faire et tente des contre attaques soit sur les côtés, soit par de longs ballons par dessus la défense des Lions Indomptables. Emana se signale à son tour par une frappe de loin, mais non cadrée (16e). L’avant centre Cani (numéro 9) commence alors à donner le tournis aux camerounais, qui sont souvent obligés de commettre des fautes pour l’arrêter. Eto’o cadre une frappe (19e ) mais le gardien Berisha détourne. Les Albanais émergent et sont très dangereux trois fois (22e, 28e, 29e). Ndy Assembè est obligé de sortir le grand jeu, en boxant le ballon sur la dernière action. Le gardien de Nancy doit maintenant s’employer sur les vagues rouges qui ne cessent de déferler. Il plonge dans les pieds de Cani (33e) et dans la minute suivante, il enraye encore une attaque.

Et le Cameroun alors?
Allan Nyom apporte son soutien à l’attaque en cette fin de mi-temps, et Bedimo aussi. Ce dernier centre fort mais Berisha intervient devant Webo (40e). Eto’o joue rapidement un coup franc pour Emana qui centre pour Webo. L’attaquant ne réussi pas à dévier la trajectoire du bon ballon. Au retour des vestiaires, la physionomie du match change. L’Albanie s’installe dans le camp du Cameroun, qui est obligé de subir pendant près de dix minutes non stop. Par deux fois, le gardien des Lions doit se surpasser pour éviter l’ouverture du score albanaise (52e et 53e). Jean-Paul Akono est donc obligé de faire des changements. Emana et Bedimo sortent pour Mevoungou et Bong (56e). Mevoungou se distingue rapidement en lançant Eto’o, qui dribble deux défenseurs mais ne peut marquer, seul face à Berishaqui est toujours vigilant (59e). Allan Nyom aide encore son attaque, avec sa frappe des 20 mètres qui passe de peu à côté. Les entrées de Franck Songo’o et de Jean-Paul Yontcha accélèrent les mouvements offensifs camerounais. Patrick Mevoungou trouve alors la barre transversale suite à un corner (67e).

Les albanais plient mais ne rompent pas
Ce sont les albanais qui monopolisent les dix minutes qui suivent avec de multiples occasions de but. Kana Biyik et Bong sont fébriles derrière mais Ndy Assembè est là pour tout arrêter. Le gardien camerounais est pourtant presque pris à défaut par Cani, mais il ne cadre pas sa tête (79e). Yontcha et Songo’o font ce qu’ils peuvent depuis leur entrée, mais en vain. Makoun a beaucoup travaillé et couru au milieu, et il cède sa place à Gil Ngomo, qui inaugure ainsi sa première sélection en vert rouge jaune. L’Albanie est toujours dangereuse dans les dernières minutes, et il faut un exploit de Ndy Assembè (82e) et un bon retour de Nkoulou (84e) pour empêcher les albanais de marquer un but qu’il méritent, du fait de leurs nombreuses occasions en contre attaque. Rien ne va arriver de notable dans le temps additionnel et le score en reste là. 0-0, l’équipe de Jean-Paul Akono si critiqué à la sortie de la liste a séduit, malgré quelques déchets. On a vu du jeu, et certains anciens, mais aussi des nouveaux venus ont donné de l’espoir pour les futures échéances.

Joêl matip en action
Jean Pierre Esso, Okabol.com)/n


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé