› Santé

Cameroun – Alerte : il n’existe aucun traitement pour la rage

La rage n’a pas de traitement, une fois que les signes de la maladie ont commencé chez le patient mordu par un animal domestique ou sauvage, c’est à dire en moyenne 30 à 45 jours, après la morsure ou la période d’incubation ( entre l’entrée du germe et l’apparition des premiers symptômes).

Seuls des soins palliatifs sont administrés.  En d’autres termes, tant que le virus n’a pas atteint le système nerveux, le patient peut être pris en charge et sauvé. Il demeure important de se faire vacciner immédiatement, après morsure par un animal.
Il existe 09 centres antirabiques en dehors de ceux de Kribi, de Limbe et du Centre pasteur du Cameroun (CPC). C’est la vaccination intramusculaire, qui y est faite.  Elle utilise 4 à 5 doses de 0,5 ml pendant 28 jours, pour environ 10 000 FCFA.
Il existe pourtant une autre méthode de vaccination, intradermique (dans la peau), plus économique en terme de doses, et moins coûteuse,  pour régler les soucis de rupture du vaccin. Validée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS),  cette technique administre plutôt 6 doses de 0,1 ml pendant une semaine. Elle coûte environ 3500 FCFA.
D’après nos sources, elle est déjà appliquée au CPC, car c’est un centre autonome  sur le plan technique.  Mais tarde à être implémentée par le ministère de la Santé publique. Pour cela , il faudrait d’abord un renforcement de capacités des personnels employés dans les centres de vaccination.
A noter que la rage est une maladie contagieuse et mortelle. Elle est causée par un virus qui s’attaque au système nerveux des mammifères, y compris à celui des humains. Il se transmet généralement par la salive d’un animal domestique ou sauvage infecté lors d’une morsure ou par une griffure.
Seuls les mammifères peuvent être infectés par le virus de la rage et transmettre cette maladie à l’humain. Les animaux qui transmettent la rage  sont les chauves-souris; les renards, les chiens, les chats, les bœufs, les porcs, les moutons, les chevaux.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé