International › APA

Cameroun : «alerte» sur des couches pour bébé

Le directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor) du Cameroun, Charles Booto A Ngon a adressé, par écrit au ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, une «alerte» sur des couches jetables pour bébé, «en provenance de la France (et qui) représenteraient un risque pour la santé » des nouveau-nésSans en préciser la marque, l’auteur de la note se fonde sur une étude minutieuse, menée par l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) de l’Hexagone, ayant conduit aux conclusions selon lesquelles certaines substances (butylphényl méthyle propional; l’hydroxyisohenyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde et les hydrocarbures aromatiques polycycliques de dioxines ou de furanes) dépasseraient les seuils sanitaires requis dans ces produits.

Selon l’Anor, lesdites couches jetables n’étant pas soumises au programme d’évaluation de la conformité avant embarquement des marchandises importées en République du Cameroun (Pecae), «cette situation expose les consommateurs aux risques liés à ces produits à la qualité non éprouvée».

Sans citer de marques particulières, l’Anses a basé ses analyses sur 23 types de couches jetables «parmi les plus utilisées» par les consommateurs, pour conclure que «la contamination concerne tous types de couches, y compris les couches dites écologiques», qui contiennent des substances chimiques comportant des risques sanitaires.

Et parmi les parfums mis en cause, rentrant dans la fabrication desdits produits, se trouvent le butylphényl méthyle propional et le hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde, mais aussi des hydrocarbures aromatiques polycycliques, réputés parfois cancérogènes, de dioxines ou de furanes.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé