Sport › Football

Cameroun-Algérie (0-1) : le jeu et les notes des Lions indomptables

Choupo-Moting en petite forme face à l'Algérie

Le Cameroun a atténué ses chances de participer à la Coupe du monde 2022 en se faisant battre à domicile par des Algériens, ce vendredi 25 mars. Pour être du voyage qatari, les Lions devront faire un match parfait mardi 29 mars à Blida.

André Onana (3/10) : le gardien de l’Ajax d’Amsterdam peut faire mieux sur le but encaissé. Sur ce coup de tête fatal de Slimani à la 40ème, au lieu de choisir de boxer le ballon, il a voulu le prendre d’une main. Il a néanmoins pu repousser un tir de Slimani à la 13è minute. Ses relances du pied ont aussi été parfois approximatives.

Fai Collins (4/10) : le latéral droit des Lions n’a pas eu son rendement affiché pendant la Can. Un match sobre. Défensivement, il a été bon dans la couverture et efficace dans ses interventions. Mais, offensivement, il a peu apporté, loupant même des centres sur balles arrêtées.

Jean Charles Castelletto (5,5/10) : le défenseur central de Nantes  s’est montré en difficulté dans le duel aérien qui a conduit au but de Slimani, à la 40è minute. Mais il a su hausser son niveau de jeu et réalisé plusieurs bonnes interventions et ses relances ont été propres.

Ngadeu Ngadjui (3,5/10) : le maillon faible de la défense camerounaise ce soir. Le défenseur de La Gantoise  a été en difficulté face à la bande à Slimani. Sur un ballon anodin, il s’embrouille et se voit chiper le cuir par Slimani, à la 13è minute. Offrant ainsi une occasion nette à l’Algérie. Onana repousse le tir en corner. Lent, il a quelques fois loupé ses relances.

 Nehou Tollo (5,5/10) : le latéral gauche des Lions avait un sacré client en face : Ryan Mahrez. Et c’est lui qui a remporté son duel face à l’ailier algérien. Rarement pris par l’ailier du Manchester City, il s’est même autorisé quelques montées et une des rares frappes camerounaises arrêtées par le portier algérien.

 Oum Gouet (5/10) : positionné en sentinelle, il a effectué le travail de l’ombre pour compenser les montées de ses partenaires. Il a plutôt bien éliminé le premier pressing adverse en première période. Mais, il lui manque toujours l’étincelle qui peut lui permettre de mieux se projeter vers l’avant.

 Martin Hongla (3/10) : remplaçant en club depuis son retour de la Can, le milieu de Hellas Verone manque de rythme. Brouillons dans l’animation offensive, les joueurs de Rigobert Song, à l’image de Hongla n’ont jamais su mettre en danger une équipe d’Algérie bien en place. Il est remplacé par Léandre Tawamba pendant la pause.

Junior Onana (4/10) : pour sa première titularisation en match officiel avec les Lions, le milieu de Bordeaux a été bon par séquences. Mais, bougé physiquement sur chaque contact, il  n’a pas su influencer le jeu offensif de son équipe. Remplacé à la 85e par Gaël Ondoa (non noté), qui n’a pas non plus su orienter ses passes d’attaque.

Toko Ekambi (4/10) : le deuxième meilleur buteur de la Can (cinq réalisations) n’a pas eu la même réussite ce soir. Il a réalisé un match assez discret et ne s’est pas procuré d’occasion. Il a tenté de bonifier ses rares ballons par des déviations astucieuses vers ses coéquipiers offensifs.

 Choupo-Moting (3/10) : un petit Choupo-Moting face aux Algériens. L’ailier du Bayern n’avait visiblement pas les jambes pour faire la différence ce soir. Bien contenu dans son couloir, il n’a pas pu démentir Antonio Conceiçao, qui avait pris l’habitude de l’ignorer.

 Vincent Aboubakar (4/10) : grâce en partie à la vélocité de Vincent Aboubakar, le début de match a été à sens unique. Mais le capitaine des Lions voit sa tentative passée loin de la cage, à la 5ème minute. Mais la pauvreté dans l’animation offensive offrira très peu d’occasions à Aboubakar pour exprimer son talent. Légèrement blessé, il est remplacé par Kévin Sony pendant la pause.

Moumi Ngamaleu a beaucoup manqué aux Lions face à l’Algérie

 Léandre Tawamba (5/10) : absent pendant la Can, le véloce attaquant est toujours à la recherche de son premier but en match officiel avec les Lions. Sa frappe en pivot en fin de match est malheureusement trop écrasée. Dans le jeu, il a pesé dans les airs et il a sans cesse cherché à combiner avec ses coéquipiers.

 Kevin Soni (3,5) : timoré par l’enjeu, le jeune gaucher n’a pas su étaler sa qualité technique pour faire des différences sur la pelouse du stade de Japoma. Il a été bien repris par ses adversaires à l’approche des buts adverses. Pour son premier match avec l’équipe fanion, il a pu mesurer les efforts qui lui restent à faire pour s’installer dans la durée dans la tanière des Lions.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé