Société › Société

Cameroun: Amity Bank paralysée par une grève à Douala

Les actionnaires s’insurgent contre la cession de l’entreprise à une banque ivoirienne

La scène est inédite le mardi, 02 juin au siège de Amity Bank situé à Bonanjo à Douala. Les éléments du groupement mobile d’intervention rapide sont présents, l’entrée au sein de l’entreprise est minutieusement filtrée et l’on ne laisse passer que le personnel reconnu de la société. Mais difficile de procéder aux différentes opérations comme c’est souvent le cas au cours d’une journée de travail normale. Cette journée n’est pas effectivement normale pour les différents actionnaires de Amity Bank, qui manifestent pacifiquement leur courroux contre le rachat des actifs de la banque par l’établissement bancaire, Athlantic Bank dont le siège social se trouve en Côte d’Ivoire. Selon Christophe Silenou, actionnaire de Amity Bank, c’est par un communiqué qu’on a appris qu’il y a eu une soit disant une transaction d’actifs et de passifs de Amity Bank. En tant qu’actionnaires, nous avons longtemps sollicité la tenue d’une assemblée générale pour qu’on puisse nous rendre compte au moins de l’évolution de l’état de restructuration sans pour autant que l’on veuille accéder à notre demande.

Si l’on s’attendait alors à ce que le personnel qui n’était pas tenu informé soit surpris par la transaction, il n’en est curieusement rien. Une société anonyme ne peut pas faire une transaction sans l’assentiment des actionnaires. Nous sommes venus pour voir l’effectivité de ce qui a été annoncé dans un communiqué, poursuit M. Silenou. Pour lui, il ne se passe rien, puisque Amity Bank est là (.) et fonctionne. Pour éviter le désordre, la plus haute autorité nous a envoyé les éléments de maintien de l’ordre, ce qui est normal car les agitations ne sont pas bonnes. La manifestation qui se veut pacifique, est le moyen choisi par les actionnaires pour « avoir les clarifications » sur la situation ainsi que sur l’avenir du personnel, généralement incertain avec l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante.

Les clients inquiets
Le mouvement d’humeur de ce mardi, 02 juin a suscité une vive inquiétude chez les clients de Amity Bank. Mme Kalo Denise Huguette, à l’annonce de la grève sur les ondes des médias, s’est précipitée très tôt ce matin pour se rendre compte par elle-même de l’effectivité de la grève. Elle déclare: j’ai appris hier (lundi, 1er juin) que Amity avait des problèmes, et je suis venue me rassurer en tant que cliente, je ne viens pas pour un retrait. Depuis ce matin, il y a la police, je ne peux même pas entrer. Elle semble être très informée sur les récriminations des grévistes. Selon ce qui se dit, la future banque Athlantic ne peut pas recruter tout le personnel d’Amity Bank, il y a certains gens qui vont perdre leur emploi, c’est pour cela qu’ils manifestent leur mécontentement, indique Mme Kalo qui ne cache pas son inquiétude. Tout comme elle, certains clients rencontrés sur place à Bonanjo, ne savent pas « sur quel pied » danser en ce moment. Si déjà au Cameroun, les micro finances ferment, les banques ferment aussi, on ne sait plus sur quoi compter, se lamente Mme Kalo.
Affaire à suivre.

Image d’illustration

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut