› Personnalités

Cameroun : Amobé Mévégue, parcours, engagement, disparition

Amobé Mévégue, une étoile qui s'éteint
Le journaliste, chroniqueur culturel s’est éteint ce jour alors qu’il s’apprêtait à célébrer son 53e anniversaire.

Producteur audiovisuel depuis plus de 20 ans, Amobé Mévégue a produit et animé des programmes sur de très nombreux médias : Rfi, Cfi, Mcm Africa, Tv5, France O, France24. Toutes ces activités ont fait de lui un acteur majeur et incontournable de la vie médiatique panafricaine internationale. Son nom apparaissait régulièrement  dans différents classements des 100 Africains de la diaspora les plus influents de la planète.

 Il continuait à présenter le journal de la culture musique sur France 24, première chaine internationale d’information. Cette longue expertise médiatique l’amène à lancer Ubiznews TV qui se positionne comme la « Chaine Infomusement » avec pour but d’apporter une offre pointue dans la production de contenus à haute valeur ajoutée.

1er prix en mise en scène du Conservatoire libre du cinéma français,  Amobé Mévégue travaillait davantage ces années à l’écriture,  la production et la réalisation d’un long métrage.

Née le 1er octobre 1968 à Yaoundé au Cameroun, c’est 5 ans que cet originaire de Nkolbogo 2 dans la Lékié, région du Centre,  arrive en France. Au terme de ses études, il obtient un DEUG de communication, une licence d’études cinématographiques. L’homme au sourire permanent n’oubliait cependant pas ses origines. Très fier du continent africain qui l’a vu naitre, il renonce d’ailleurs à son prénom occidental Alain pour se contenter de son nom Amobé Mévégue, qui signifie gabarit imposant en sa langue maternelle.

L’une des premières pages professionnelles de la carrière de cet passionné des vêtements traditionnels d’Afrique, s’écrit à la radio africaine Tabala FM dans les années 80. Il dépose plus tard ses valises à Radio France internationale où il officie entre 1995 et 2010. Le journaliste qui a gardé sa nationalité camerounaise présentait depuis 2010 sur France 24 l’émission culturelle « A l’Affiche ! » et une chronique musicale.

Il a inhumé sa mère il y a juste deux semaines, précisément le 21 août 2021 à Nkolbogo. Reprenant une célèbre parole biblique qui énonce que  personne ne connait ni l’heure, ni le jour  où surgit la mort. Des propos prémonitoires prononcés sans imaginer que son heure était proche. A dieu l’artiste !


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé