Sport › Football

Cameroun : André Onana voit sa peine réduite de trois mois par le TAS

André Onana (c) Droits réservés
Suspendu douze mois pour dopage, le gardien de l’Ajax a vu sa sanction être réduite à neuf mois par le Tribunal Arbitral du Sport ce jeudi.

Le Tribunal Arbitral du Sport a enfin donné son verdict dans l’affaire André Onana (25 ans). Alors que le gardien camerounais de l’Ajax était soupçonné d’avoir volontairement ingéré des produits dopants, sa suspension, initialement prévue à un an, a été réduite. Le TAS a décidé de la faire passer à 9 mois, mais l’international camerounais (18 sélections) a toutefois été reconnu coupable dans l’affaire, en ayant ingéré « par erreur » les médicaments destinés à sa femme.

Une décision contestable pour le club néerlandais, qui avait décidé de faire appel de cette sanction. Finalement, il pourra rejouer le 4 novembre 2021. D’ici là, Onana aura l’autorisation de s’entraîner avec son club deux mois auparavant, soit le 4 septembre. Il pourra donc disputer la prochaine Can que son pays organisera à partir du 9 janvier 2022.

Alors que la suspension avait débuté le 4 février dernier, elle prendra donc fin le 3 novembre prochain, ce qui signifie qu’André Onana pourra refouler les terrains en 2021. « Sur cette base, la Formation a considéré qu’une interdiction de 9 mois était proportionnelle à la négligence commise et a réduit la suspension de 3 mois, mais n’a pas pu accepter la demande du gardien de but de supprimer entièrement la suspension. » Reste désormais à connaître son club la saison prochaine alors qu’Arsenal est toujours intéressé par son profil.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé