Personnalités › Success Story

Cameroun: André Siaka quitte les brasseries dès 2014

Il a passé 25 ans à la tête de cette entreprise à laquelle était associée son image, le français Francis Batista est son remplaçant.

André Siaka 35 années au sein de la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun dont 25 comme Administrateur Directeur Général quittera l’entreprise dès janvier 2014, selon une information donnée à la presse. L’entreprise ne communique pas sur les conditions et les raisons de ce départ, mais a promis qu’une conférence de presse serait organisée pour apporter des réponses. Dans la presse camerounaise l’ensemble des articles a salué le départ d’un « grand homme qui a transformé significativement l’investissement du groupe français Castel au Cameroun. Siaka quitte les brasseries, mais ne sera pas au chômage. L’homme âgé aujourd’hui de 64 ans est un des vices président d’Ecobank Transnational Incorporated, la banque panafricaine la plus présente dans les pays africains. Avec la confirmation de son départ de l’une des entreprises les plus dynamiques du Cameroun, André Siaka surprend tout comme il l’avait fait lorsqu’il avait annoncé son départ du groupement inter patronal du Cameroun (GICAM). A l’époque il avait déjà donné une réponse simple à cela. « Je pense qu’on peut servir son pays parfaitement en occupant des postes de responsabilité. Pendant 15 ans, c’est ce que j’ai fait à la tête du Gicam : servir mon pays. Et je crois qu’à d’autres fonctions, à d’autres postes, je n’ai fait que ça dans le passé ; je le fais au présent et je le ferai dans l’avenir», avait-il alors indiqué selon des propos rapportés par le quotidien Mutations.

Né à Bandjoun dans la région de l’Ouest du Cameroun, André Siaka , débute sa vie professionnelle en 1974 à la Société générale à Paris, après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur à l’École polytechnique de la même ville. En 1977, il commence sa longue carrière au sein de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC), dont il deviendra le directeur général en 1988 avant de prendre le statut d’administrateur Directeur Général en 2005. Homme de regroupement, il deviendra le patron du GICAM en 1994 à 2008, une période au cours de laquelle le patronat Camerounais a connu la structuration qu’on lui trouve aujourd’hui. On ne lui reconnait pas une ambition politique particulière, même si certains commentaires l’annonçaient dans le gouvernement il y a quelques années. Il reste difficile d’évaluer ses performances au sein des brasseries compte tenu du manque d’informations publiques sur le sujet. De nombreux médias ont évoqué les actions de responsabilité sociétale accomplie par le brasseur, mais leurs relations directes avec des enjeux managériaux directs restent difficiles à établir. Pareillement, la SABC a connu une forte croissance depuis l’arrivée de monsieur Siaka, sans qu’on ne puisse véritablement démontrer quelles stratégies ce dernier a mis en uvre pour maintenir le groupe au niveau de Leader. La conférence de presse sur son départ sera vraiment attendue. L’identité de son successeur est déjà connue. Il s’agit de Francis Batista, français jusque là DGA de Star Madagascar, filiale du groupe Castel. Il est à rappeler que la SABC est une filiale à 75% du groupe français Castel. De toutes les entreprises brassicoles du Cameroun, elle a su asseoir de bon fondamentaux et occupe aujourd’hui une bonne part du marché. Même si Siaka laisse une entreprise qui génère encore de gros profits, la SABC doit aujourd’hui faire face à l’offensive de nouveaux produits, mais aussi de ses concurrents traditionnels que son Diageo(Guinness) et UBC.


lesbrasseriesducameroun.com )/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut