› Présidentielle 2018

Cameroun : après le scrutin du 7 octobre, Jean-Michel Nintcheu veut dénoncer les « fraudes massives »

Jean-Michel Nintcheu, homme politique camerounais.©Droits réservés.

Le député SDF du Wouri a adressé une déclaration de manifestation publique à cet effet au sous-préfet de Douala 3ème ce lundi 15 octobre. 

Jean-Michel Nintcheu, député du Social democratic front à l’Assemblée nationale du Cameroun, veut « dénoncer les fraudes massives et honteuses ayant émaillé le scrutin du 7 octobre ». C’est l’objectif de la manifestation qu’il souhaite tenir le dimanche 21 octobre prochain. L’homme politique a introduit une déclaration de manifestation publique ce 15 octobre auprès des services du sous-préfet de Douala 3ème. Le plan de Jean-Michel Nintcheu prévoit un meeting, ensuite une marche pacifique.

Le député de l’opposition a récemment adressé son soutien à Maurice Kamto, candidat à la présidentielle 2018 ayant revendiqué la victoire moins de 24h après la fermeture des bureaux de vote. « Fondamentalement je crois que le Pr Kamto a raison d’adopter cette posture offensive dans ce contexte de dictature où toutes les institutions du processus électoral sont à la solde du candidat Biya, qui d’ailleurs a nommé à leurs têtes, ses propres camarades du parti », estimait-il la semaine dernière.

Les positions de Jean-Michel Nintcheu en cette période post-électorale ont reçu des appréciations diverses. Le SDF, dont il défend les idéaux à l’Assemblée nationale, a pourtant aligné un candidat à la présidentielle du 7 octobre dernier.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé