Politique › Sécurité

Cameroun: Atanga Nji met en garde contre des troubles lors des élections locales

Paul Atanga Nji. Le Minat. (c) Droits réservés

Les travaux de la dernière conférence annuelle des gouverneurs de région présidés par le ministre de l’Administration territoriale (Minat), se sont ouverts ce lundi 25 novembre 2019 à Yaoundé.

Une campagne responsable et fair-play. C’est la prescription de Paul Atanga Nji en direction des acteurs politiques lors de la seconde et dernière conférence annuelle des gouverneurs qui a débuté ce jour, 25 novembre 2019, à Yaoundé. Le ministre de l’Administration territoriale (Minat) a demandé aux gouverneurs des régions, d’apporter toute la sécurité nécessaire à Elections Cameroon (Elecam), et de veiller à la sécurisation de tout le processus électoral.

Le patron de la préfectorale a par ailleurs invité les hommes politiques à respecter les décisions des autorités administratives, ainsi que le résultat des urnes. Les autorités administratives sont également priées de garantir la sécurité des lieux de meetings.

En cas de trouble à l’ordre public lors d’un meeting, les leaders des partis politiques en présence seront tenus pour responsable. Une précision qui n’est pas nouvelle. En visite dans la région du Littoral, il y a une semaine, Paul Atanga Nji avait indiqué lors d’une réunion dans les services du gouverneur de la région que «chaque responsable de parti qui organise une manifestation qui dégénère est pénalement responsable, et doit en subir toutes les conséquences».

Les assises de ce jour dans la capitale politique du Cameroun est en rapport avec la convocation du corps électoral mais également avec les fêtes de fin d’année.

Pour ce qui est du volet sécuritaire, le Minat prescrit aux gouverneurs de lutter contre: l’incivisme sous toutes ses formes, le crime en bandes organisées, les prises d’otages avec demande de rançon, le désordre urbain, l’insécurité transfrontalière, les trafics d’armes et de munitions, le trafic des drogues, dont la cocaïne, le Tramadol, le chanvre indien.

Paul Atanga Nji n’a pas manqué de parler de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le Minat a une fois encore appelé les sécessionnistes à déposer les armes, et à intégrer les Centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration, dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Ousmane Alamine Mey, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguelé, et le secrétaire d’État à Défense chargé de la Gendarmerie, Galax Etoga étaient également présents à ces travaux qui s’achèvent demain.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé