Politique › Institutionnel

Cameroun: Atangana Mebara sera fixé le 10 mars

C’est la date arrêtée en réponse à la demande de remise en liberté effectuée par les avocats du déténu.

Me Claude Assira un des avocats de la défense aurait déclaré d’après le quotidien Mutations que la démarche ainsi entreprise se justifiait au regard des dispositions du dernier code de procédure pénal. Mis en détention préventive le 06 Aout 2008, leur client [Jean-Marie Atangana Mebara, Ndlr] ne devrait plus être retenu dans un centre de détention car les délais légaux en la matière qui le concerne officiellement devraient être épuisés depuis le 06 février dernier
La dite décision du TGI de Mfoundi a été prise dans un contexte particulier car elle l’a été en l’absence du principal concerné qui s’est désespérément fait attendre devant la juridiction. Après avoir brièvement reçu les avocats de la défense dans son cabinet, le président du tribunal Gilbert Schlick leur a demandé, à 12h30, de revenir dans l’heure. C’est du moins ce qu’ont confié les avocats au sortir du cabinet du juge, avant d’y retourner pour entendre sa décision relative à la libération de Jean-Marie Atangana Mebara qui sera donc fixé le 10 mars prochain. Mais pour Me Alain Nguini, la loi est claire: une telle violation de la procédure annule tous les actes passés. Son client devrait donc être libéré sans autre forme de procès.

Cette décision attendue marque une avancée dans le dossier. Trois semaines plutôt, Jean-Marie Atangana Mebara avait refusé, ou alors s’était trouvé dans l’impossibilité, de se rendre dans les bureaux du même tribunal. Comme l’indiquait le N°2341du quotidien Mutations paru le vendredi 13 février 2009 le célèbre détenu n’avait pas déféré à la convocation du juge d’instruction qui avait souhaité l’entendre.
Le régisseur de la prison de Kondengui, Francis Nkemanda, y expliquait en effet que  » C’est bien son droit [à M. Atangana Mebara] de ne pas sortir. Nous ne pouvions pas l’y obliger bien que nous ayons reçu le mandat d’extraire de la prison le concerné qui a dit qu’il est malade.

Pour la défense cependant, Jean-Marie Atangana Mebara n’aurait pas pu sortir de prison sans valider la violation de la loi qui oblige le juge, au regard de l’expiration du délai de détention préventive, à le remettre en liberté. Plus tard, le 19 février, lors de la première audience en vue de l’examen de sa demande le président du tribunal avait  » reporté d’office  » ce procès dans le procès. Il en avait décidé ainsi en raison de dysfonctionnements du parquet qui n’aurait pas effectué à temps les diligences suffisantes, notamment les formalités et préparatifs liés à l’escorte et au transport en toute sécurité que commandait l’extraction du détenu. En l’espèce en effet, Jean-Marie Atangana Mebara, la figure la plus connue des interpellés dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel, partage son sort avec Hubert Otele Essomba.

Jean Marie Atangana Mebara
Lurgent.net)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut