Politique › Sécurité

Cameroun : attentat manqué à Douala

Douala, le 22 septembre 2017. La circulation a été bloquée après l'attentat manqué à la SCDP. ©Droits réservés

Une double explosion a été entendue ce vendredi 22 septembre 2017, au quartier Mboppi, à la Société camerounaise des dépôts pétroliers.  Aucun mort n’est à déplorer.

Une double explosion s’est produite sur la façade nord de la barrière de la SociĂ©tĂ© camerounaise des dĂ©pĂ´ts pĂ©troliers (SCDP) ce vendredi matin.  Les deux bonbonnes de gaz placĂ©es Ă  l’extĂ©rieur, contre le mur de la SCDP, ont explosé  et fait deux trous sur la clĂ´ture de l’entreprise, a-t-on appris de sources policières. Les mĂŞmes sources nous renseignent que des dĂ©bris de bonbonnes de gaz et des tĂ©lĂ©phones portables ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s sur le lieu des explosions, au quartier Mboppi.

Alertées, les forces de maintien de l’ordre et les autorités administratives de la région du Littoral sont arrivées sur place. Un périmètre de sécurité a été établi. Sur le site du sinistre, le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a indiqué qu’il s’agit d’un attentat terroriste qui avait pour cible les bâtiments de la SCDP, où sont stockées d’importantes quantités de pétrole.

Selon les témoignages collectés sur les lieux, «ces malfrats voulaient installer les engins explosifs au niveau des cuves de la SCDP. Pour y accéder, ils ont essayé de démolir à la massue le mur externe de la SDPC. Mais, ils n’ont pas réussi à aller jusqu’au bout de leur mission ».

Dans la ville, c’est la panique, le gouverneur a appelé les populations à faire preuve de vigilance, en particulier dans les lieux publics. La route de Mboppi est bloquée pour le moment. Il convient de préciser que ces explosions ont eu lieu à Mboppi, quartier abritant le plus grand marché de la région Cemac, mais aussi le siège de la SCDP.

Le Cameroun a été secoué ces derniers jours par une série d’attentats à la bombe.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut