International › APA

Cameroun : au moins 6 morts signalés lors des manifestations sécessionnistes

Six personnes au moins ont perdu la vue dimanche dans les rĂ©gions camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, lors de manifestations revendiquant l’indĂ©pendance de ces rĂ©gions anglophones, a appris APA de sources concordantes.TĂ´t le matin, la prison de Kumbo a ainsi Ă©tĂ© l’objet d’une tentative d’Ă©vasion, les dĂ©tenus ayant manifestement voulu profiter du malaise ambiant pour prendre la clĂ© des champs.

 

En effet, après avoir mis le feu Ă  un matelas dans une cellule, afin de s’offrir un Ă©cran de fumĂ©e, une groupe de prisonniers a foncĂ© vers l’entrĂ©e avant d’ĂŞtre stoppĂ© dans son assaut par des gardiens du pĂ©nitencier qui n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  tirer Ă  balles rĂ©elles.

 

Dans la ville de Kumba, il a aussi Ă©tĂ© signalĂ© le dĂ©cès des nommĂ©s Enow Ridley et Benjamin Amin, respectivement avocat et spĂ©cialiste en technologie informatique, tombĂ©s sous les balles de l’armĂ©e alors que des activistes de la sĂ©cession fonçaient sur les forces de maintien de l’ordre.

 

D’autres dĂ©cès, non confirmĂ©s, ont Ă©tĂ© signalĂ©s par plusieurs sources Ă  APA par voie tĂ©lĂ©phonique.

 


Le 1eroctobre 2017, rappelle-t-on, plusieurs mouvements sĂ©cessionnistes avaient annoncĂ© la proclamation symbolique de l’indĂ©pendance des zones anglophones en commĂ©moration du 1er octobre 1961, qui avait vu la proclamation de l’unification des deux Cameroun anciennement sous colonisation anglaise et française.

 

Dans le Sud-Ouest le gouverneur Bernard Okalia BilaĂŻ, avait, en prĂ©vision de cette agitation, dĂ©crĂ©tĂ© jusqu’Ă  lundi prochain l’interdiction des mouvements de personnes ainsi que la suspension du transport interurbain entre les villes et localitĂ©s de sa rĂ©gion de compĂ©tence.

 

Il a également ordonné, pour quatre jours à compter de vendredi dernier, la fermeture des frontières terrestres et maritimes, des débits de boisson et interdit les rassemblements de plus de quatre personnes dans les lieux publics.

 

Ces mesures, reprises à son compte par son collègue du Nord-Ouest, semblent restées lettre morte, des milliers de manifestants ayant afflué dans les rues de plusieurs localités de ces régions frondeuses.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut